- CLE
- BOS
- IND
- MIN
- PHI
- DET

CQFR : Hayward héroïque, LeBron historique

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 10 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Heat @ Hornets : 91-84

Wolves @ Pistons : 114-131

Mavs @ Wizards : 123-132

Spurs @ Hawks : 111-104

Cavs @ Nets : 107-113

Sixers @ Bulls : 107-108

Jazz @ Pelicans : 114-104

Knicks @ Suns : 96-107

Celtics @ Kings : 111-109

Nuggets @ Lakers : 115-99


- 24 heures après avoir claqué 30 points contre les Warriors, Gordon Hayward a été plus décisif que prolifique pour le deuxième match de suite des Celtics en Californie, cette fois à Sacramento. Hayward est passé du cauchemar au rêve en quelques instants. A 7 secondes de la fin, l'ancien ailier du Jazz offrait 3 points à Buddy Hield en commettant une faute sur le shooteur des Kings, qui égalisait. Boston n'ayant plus de temps mort, une prolongation se dessinait, jusqu'à ce que le même Gordon Hayward rentre le panier de la gagne sur un joli shoot sur la truffe de Hield à 2 secondes du buzzer. Les Celtics signeraient tous les jours pour un Hayward à 12 points mais clutch comme ça !

- Il faut noter que les Celtics ont joué sans Kyrie Irving, blessé à la cuisse. En son absence, les autres se sont à nouveau responsabilisés. Jayson Tatum en étant le meilleur scoreur de Boston (24 points) et Gordon Hayward en prenant comme un grand le shoot de la gagne.

- La défaite de Philadelphie contre Chicago ramène d'ailleurs les Celtics à un match et demi des Sixers au classement de la Conférence Est. Un match d'ailleurs assez cocasse, puisqu'une erreur de chrono a mis fin prématurément au match avant que les joueurs ne soient rappelés sur le terrain. Otto Porter était déjà en train de passer un contrôle anti-dopage et n'a pas pris part aux dernières secondes. Il n'a donc pas vu Zach LaVine, déjà en feu (39 points) inscrire le panier de la gagne pour préserver l'avantage de son équipe, qui avait comblé un retard de 10 points dans le 4e quart-temps.

- LeBron James est donc devenu le 4e meilleur marqueur de tous les temps en NBA, en dépassant Michael Jordan. Il ne fallait que 13 points au "King" pour dépasser l'icône et il ne s'est pas privé de le faire lors de la réception des Nuggets. LeBron a inscrit 31 points, mais n'a absolument pas pu éviter une nouvelle défaite aux siens. Le ton avait d'ailleurs été donné d'entrée, avec un 1er quart-temps léthargique de la part des Lakers (43-25)... Los Angeles a presque comblé entièrement son retard, avant de sombrer à nouveau au cas où on aurait pas compris que la course aux playoffs était bien terminée.

- Vous vous souvenez de LeBron James qui laisse rouler le ballon pendant de longues secondes dans le camp des Clippers avant de shooter (et de rater) à 3 points ? Il a tenté la même chose cette nuit contre Denver, sauf qu'il a perdu le contrôle de la balle et l'a faite sortir des limites du terrain. Il a simplement fallu que Paul Millsap vienne le presser...

- Vous direz qu'on sur-analyse, mais voir Rajon Rondo s'asseoir près des sièges des célébrités courtside dans les dernières minutes, plutôt qu'avec ses coéquipiers, ça fait quand même mauvais genre.

- Il reste 16 matches à jouer pour les Spurs et les Clippers, 18 pour les Kings. Néanmoins, il semblerait qu'avec la défaite de Sacramento à Boston et la victoire des Spurs à Atlanta, le top 8 soit quasi assuré de ne plus bouger à l'Ouest. San Antonio a fait le job grâce à LaMarcus Aldridge (32 points), mais presque encore plus grâce à Derrick White, dont les 7 points consécutif dans le money time ont fait basculer les Texans en tête. Gregg Popovich se dirige donc bien vers une 22e campagne de playoffs consécutive.

- Charlotte accueillait Miami pour un match peut-être décisif dans la course à la 8e place à l'Est. Les deux équipes, à égalité en termes de bilan avant le coup d'envoi, ne le sont plus, évidemment. Le Heat est allé réussir le superbe coup de la soirée en dominant les Hornets chez eux, essentiellement grâce à l'impact d'Hassan Whiteside en sortie de banc (18 points, 15 rebonds et 4 contres en 20 minutes) et de Kelly Olynyk (22 points, 11 rebonds à 8/14). Il y aura rematch d'ici la fin de la saison, mais Miami a pris un sérieux avantage psychologique. Orlando est toujours dans l'équation mais ne jouait pas cette nuit.

- La paire Gobert-Favors est une petite énigme dans l'Utah depuis des années. Tantôt brillants ensemble, tantôt en difficulté lorsque le niveau de l'opposition s'élève, les deux hommes ont montré le meilleur visage de leur association cette nuit à New Orleans. Le Jazz ne s'est pas fait piéger et s'est appuyé sur le gros match de Rudy Gobert (22 points, 13 rebonds et 4 contres) et de Derrick Favors (25 points, 5 rebonds et 2 contres) pour mettre le 9e de l'Ouest, Sacramento, à 5 matches derrière.

- Le retour de Spencer Dinwiddie fait décidément du bien aux Nets. Alors que le match contre les Cavs était serré, le meneur de Brooklyn a passé la seconde et inscrit 12 de ses 28 points dans le 4e quart-temps. De quoi offrir une deuxième victoire de rang à son équipe, pour rester dans le tempo de Pistons qui carburent sévèrement.

- Detroit a nettement dominé Minnesota malgré une soirée sans de Blake Griffin (9 points à 4/13) et poursuivi sa belle dynamique du moment. Pour surmonter les difficultés de "Quake", les Pistons se sont appuyés sur Andre Drummond (31 points, 15 rebonds) et sur leur banc (70 points !). Drummond et Taj Gibson ont par ailleurs dû être séparés, puisque l'intérieur des Wolves n'a pas trouvé d'autre moyen pour stopper le pivot de Motown que de lui balancer un coup de coude à la tronche.

- Devin Booker s'est fait plaisir contre les Knicks. Les occasions de briller dans la victoire ne sont pas si nombreuses quand on évolue chez l'un des cancres de la ligue. Du coup, le shooteur des Suns s'est offert 41 points à 14/23, tout en satisfaisant New York, presque assuré mathématiquement d'être dans les trois derniers de la ligue à la fin de saison et être en bonne posture au moment de la loterie.

- Deux choses à retenir du match entre les Wizards et les Mavs, remporté par Washington : les 31 points, 11 rebonds et 7 passes de Luka Doncic, auteur de quelques séquences magnifiques, mais aussi et surtout le dunk énorme de Bradley Beal sur Salah Mejri.