CQFR : LeBron en mode barbe blanche, un Curry peut en cacher un autre

CQFR : LeBron en mode barbe blanche, un Curry peut en cacher un autre

Voici ce qu'il fallait retenir des 4 matches de la nuit dans la bulle NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les matches de la nuit en NBA

Milwaukee Bucks - San Antonio Spurs : 113-92

Indiana Pacers - Portland Trail Blazers : 91-88

Los Angeles Lakers - Dallas Mavericks : 104-108

Utah Jazz - Phoenix Suns : 88-101

---

- Devin Eubanks, le joueur des Spurs, venu faire le nombre dans la bulle, pourra dire à ses enfants : "J'ai mis un poster de l'espace à Antetokounmpo". Pour la gloire, il oubliera peut-être de leur préciser qu'il ne s'agissait pas de Giannis, mais de son frangin Thanasis, catapulté dans les étoiles sur ce tomar d'une violence assez folle dont il n'est d'ailleurs pas ressorti indemne.

CQFR : Du basket chelou, mais du basket quand même !

- C'est Becky Hammon qui était head coach des Spurs durant ce match. Ce qui peut expliquer que Eubanks a été autorisé à dunker comme un sourd, puisque Pop n'est pas fan de la chose. D'un côté, si Pop pouvait refaire les règles du basket, il interdirait les tomars et les tirs à 3 points et obligerait les équipes à réaliser au moins 20 passes avant d'être autorisées à scorer.

- Giannis a fait du Giannis, avec 22 points en 21 minutes sans donner l'impression de forcer. On l'a vu beaucoup shooter (et marquer) à 3 points lors des derniers entraînements, mais ça ne s'est pas encore traduit sur ce premier match : 1/5 à 3 points pour le "Greek Freak".

- Dès son premier démarrage façon autobus vers le cercle, LeBron James a mis les choses au clair contre les Mavs : "Je suis toujours le plus rapide ici (en NBA)", a lâché le King, utilisé une mi-temps, comme son compère Anthony Davis, avant de laisser les remplaçants californiens se faire marcher dessus par Boban Marjanovic (17 points, 13 rebonds).

- La thématique de LeBron dans la bulle NBA, c'est clairement d'accepter son âge et d'en faire un atout.

- Ce n'est pas tous les jours que les yeux de la famille Curry seront rivés sur Seth. Le joueur des Mavs est le seul membre de la fratrie a être qualifié pour les playoffs NBA cette saison et il entend bien en profiter pour se la péter un peu. Le cadet des Curry a réussi un perfect contre les Lakers à 8/8 dont 6/6 à 3 points !

- Rien que pour voir Luka Doncic jouer au basketball, ça valait le coup de reprendre la saison : 14 points, 6 passes et 5 rebonds en 17 minutes pour le Slovène, auteur de quelques actions savoureuses.

- Quand Dion Waiters ne se siffle pas un paquet entier de bonbons au CBD au beau milieu d'un vol en avion, c'est un sacrément beau joueur de basket. La nouvelle recrue des Lakers a montré quelques belles choses en sortie de banc.

- Son camarade des siphonnés du cerveau non-anonymes, JR Smith, a lui aussi pu regoûter au terrain après de longs mois d'absence. Son fait d'arme majeur : le plus mauvais +/- du match avec -13. Et puisqu'au poste 2 les Lakers ont décidé de miser sur des types qui ont les fils qui se touchent ou qui ont déjà été un peu en prison, on sait maintenant que Kentavious Caldwell-Pope sera l'arrière titulaire des Lakers dans la bulle.

- Victor Oladipo a rejoué pour les Pacers cette nuit contre Portland (19 minutes pour 8 points et 6 rebonds), mais a bien précisé qu'il n'était pas encore certain de disputer les matches officiels. Sa situation n'est toujours pas très claire et on n'a toujours pas compris s'il voulait jouer mais ne devait pas, s'il devait jouer mais ne pouvait pas, ou s'il pouvait jouer mais ne voulait pas. Vous n'avez rien compris ? C'est normal, les Pacers eux-mêmes ne comprennent pas tout.

- Dans la famille des revenants, on demande Jusuf Nurkic. Le Bosnien a fait sa première apparition en NBA depuis sa dramatique et horrifiante blessure lors des playoffs 2019. "Nurk" a joué 20 minutes pour 14 points et 8 rebonds. Ça sent quand même le joli renfort gratos pour les Blazers dans leur quête de playoffs.

- Malgré les incertitudes de ceux qui ont un bébé en route (Joe Ingles), les embrouilles en interne (Rudy Gobert vs Donovan Mitchell) et les blessures fâcheuses (Bojan Bogdanovic), le Jazz a bien réussi à aligner un cinq compétitif face à Phoenix. Sur le papier en tout cas ça n'avait pas l'air mal.

Donovan Mitchell était même plutôt en jambes (17 points, 4 passes à 5/8). Dans les faits, les Suns ont pris le dessus, histoire de montrer qu'ils ne sont pas venus en Floride pour le climat et les plages de sable fin pleines de summerbreakers idiots, mais pour jouer au basket et emmerder les équipes classées devant eux.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest