118 PHI
115 BOS
119 ORL
96 NOP
107 CLE
102 MIL
116 NYK
137 UTA
126 CHI
120 WAS
126 MEM
125 HOU
105 SAS
110 MIA
114 OKC
123 TOR
126 POR
118 DAL

CQFR : Philly survit, « LeBroom » balaye Toronto

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des deux matches de playoffs de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Raptors @ Cavs : 93-128

Celtics @ Sixers : 92-103

--- 

- Toronto est devenu la première équipe classée première de sa Conférence en saison régulière à être sweepée avant la finale depuis 49 ans.

- A sa sortie du terrain, LeBron James (29 points, 11 passes et 8 rebonds) a pris ses fils dans ses bras et a posé sa main sur leur tête affectueusement. La même chose qu'avec les Raptors pendant quatre matches en fait. Un homme et ses enfants.

- Dwane Casey a tenté de jouer small ball avec un cinq Lowry-DeRozan-Miles-Anunoby-Ibaka. Un chant du cygne qui a tenu le coup pendant un quart-temps, avant que les Cavs ne se fâchent et ne passent la seconde.

- On pensait que Casey aurait convaincu Kyle Lowry de jouer ce game 4 au lieu d'envoyer encore son jumeau Lyle au front. C'est dommage : 2/7, 5 points et 10 passes pour le All-Star.

- Le cinq de Cleveland a fait très mal et LeBron ne pourra pas dire qu'il n'a pas été aidé ce coup-ci. Les différentiels +/- des titulaires sont épatants : Kevin Love (23 pts, +31), Kyle Korver (16 pts, +26), JR Smith (15 pts à 6/6, +22) et George Hill (12 pts, +24).

- Grâce à ce succès, LeBron James a enregistré son 12e sweep en post-saison. Record All-Time sous le format en 4 victoires pour la gagne. Son nouveau surnom lui va si bien : LeBroom James.

- Le basketball, ce jeu un peu trop redondant pour LeBron James.

- Victor Oladipo et les Pacers en apprenant le score de la série.

 

---

- Brett Brown a changé son cinq et ça a payé. Exit Robert Covington, à la masse depuis le début de la série. La pile électrique TJ McConnell était titulaire avec Simmons, Redick, Saric et Embiid.

- McConnell a souvent fait la différence en sortie de banc pour Philly cette saison quand il a fallu changer la dynamique d'un match. Cette fois, il l'a fait en étant starter : 19 points, 7 rebonds, 5 passes et aucune perte de balle. McConnell fait partie de ceux qui ont connu les prémices du Process et c'est un joli clin d'oeil de l'histoire.

- Les Sixers ont beaucoup plus alimenté Dario Saric (25 points, meilleur marqueur du match) et là aussi ça a payé. Le jeu de Philly était moins prévisible et un peu moins focalisé sur les deux stars de l'équipe, qui ont toutes les deux fini en double-double malgré tout. 19-13-5 pour Simmons, 15-13 pour Embiid.

- Que ça gagne ou que ça perde, Jayson Tatum est toujours foutrement smoooooth.

- Ça a un peu chicané dans ce match, notamment entre les deux grandes bouches Terry Rozier et Joel Embiid.

- Les Celtics n'ont que moyennement goûté l'arbitrage du soir. Avant la mi-temps, quatre joueurs de Boston étaient déjà en difficulté au niveau des fautes et Brad Stevens a même perdu son sang froid légendaire et reçu une faute technique.

- Shane Larkin a quitté le terrain précipitamment après une vive douleur à l'épaule. Boston n'est plus à ça près, mais Larkin est un soldat valeureux en sortie de banc et ce serait dommage de ne pas pouvoir compter sur lui pour boucler la série.