119 WAS
113 PHI
92 NYK
129 DEN
109 TOR
119 HOU
132 NOP
139 PHO

CQFR : Curry shoote comme un dieu, Beal explose en vain

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 7 matches de la nuit en NBA.

Les résultats des matches de la nuit en NBA

Sixers @ Knicks : 108-105

Raptors @ Wizards : 140-138

Bucks @ Hawks : 133-114

Rockets @ Magic : 109-116

Warriors @ Mavs : 119-114

Blazers @ Nuggets : 113-116

Cavs @ Lakers : 101-95

---

- Ben Simmons a déclaré cette semaine que les Sixers étaient trop soft. L'Australien a joint les actes à la parole sur le parquet des Knicks, avec une belle agressivité au rebond (22 prises), du scoring (22 points) et de la passe (9), lors de la courte victoire des siens au Madison Square Garden.

- Voilà ce qui fait que, même en difficulté et avec ses difficultés en attaque (8 points, 6 passes à 4/11 cette nuit cela dit), on est obligés de croire en Frank Ntilikina. Sur cette séquence, le Français marque, manque de perdre sa chaussure, mais parvient à sprinter pour revenir en défense et surprendre Joel Embiid et lui voler le ballon pour envoyer Kevin Knox en contre-attaque.

- Knox, justement, a signé son record de points (31) pour l'occasion avec une nouvelle belle démonstration de son potentiel en attaque.

- LeBron "relève toi, ils sont devenus fous" dirait l'autre. Au Staples Center, les Lakers ont laissé Cleveland mettre fin à sa série de 12 défaites consécutives. Kyle Kuzma a beau endosser la cape du scoreur quand le "King" n'est pas là (29 pts pour le Sophomore), derrière lui ça reste très timide. A contrario, les Cavs ont collectivement donné tout ce qu'ils avaient en magasin : les cinq titulaires ont inscrit entre 15 et 20 points. Ça commence à sentir le roussis au classement pour les Lakers, puisque Utah est revenu à bilan égal et Sacramento n'est derrière qu'en raison d'un match de retard...

- Les Raptors ont dû passer par deux prolongations pour venir à bout de Wizards face auxquels ils ont tout de même compté jusqu'à 23 points d'avance en première mi-temps. Washington a montré une ténacité admirable et Bradley Beal a probablement donné des idées aux coaches en vue du All-Star Game. L'arrière de la capitale fédérale a réussi son deuxième triple-double de la saison avec 43 points, 15 passes et 10 rebonds. Certes, il y a eu deux prolongations, mais jamais personne en dehors d'Oscar Robertson réussi deux matches à au moins 40-15-10 dans la même saison. Jouer sans John Wall est définitivement ce qui pouvait arriver de mieux à Beal.

- Si Toronto s'en est sorti, c'est grâce à Serge Ibaka et son shoot à 3 points à 15 secondes de la fin de la deuxième prolongation. Avant ça, on avait surtout vu Kawhi Leonard (41 points) et Pascal Siakam (24 points, 19 rebonds).

- Giannis Antetokounmpo était de retour contre les Hawks et a fait le job (33 points). Au rayon anecdotes statistiques, Malcolm Brogdon a manqué son deuxième lancer franc cette saison seulement sur 86 tentatives.

- Les joueurs du Magic ont passé leur match à pourchasser James Harden sur pick and roll et à tout faire pour le freiner. La tactique de Steve Clifford a payé puisqu'Orlando s'est imposé grâce à un bon run en fin de match (17 points pour Evan Fournier notamment) et que James Harden, s'il a poursuivi sa série de matches à plus de 30 points (38 cette nuit) a vrillé sur le plan de l'adresse avec un incroyable 1/17 à 3 points.

- Si Harden a raté tout ce qu'il a pu from downtown, Stephen Curry a lui considéré tout ce qui se prenait derrière l'arc de cercle comme une friandise. Contre les Mavs, le meneur des Warriors s'est régalé et a dégoûté l'opposition avec 48 points à 11/19 à 3 points. Luka Doncic a eu du répondant (26 points, 6 rebonds et 5 passes à 5/10 à 3 points), mais il a manqué un petit quelque chose à Dallas pour se payer les doubles champions en titre. Peut-être JJ Barea, malheureusement blessé jusqu'à la fin de la saison...

- Les fans des Nuggets ont entonné des "MVP ! MVP !" pour Nikola Jokic lors du match remporté par Denver contre Portland cette nuit. Ce n'est pas par simple chauvinisme. Le Serbe est dans une forme éblouissante et est la raison principale de la première place de son équipe à l'Ouest. Les Blazers ont pris l'ouragan Jokic en pleine poire : 40 points, 10 rebonds et 8 passes.

---

Le classement