111 CLE
133 ATL
100 DEN
98 GSW
120 OKC
131 SAC
115 LAC
112 HOU

DeAndre Ayton, taillé dans la roche

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Avec Marvin Bagley et Luka Doncic, il est l'un des favoris pour être drafté en 1e position en juin 2018. Voici DeAndre Ayton, le phénomène d'Arizona.

La semaine dernière, on vous parlait de Mo Bamba. L'intérieur de Texas ne sera pas le n°1 de la prochaine Draft, mais il méritait d'être présenté tant on pense qu'il peu peser en NBA à l'avenir. Pour DeAndre Ayton, c'est une autre histoire.

A l'heure actuelle, une partie non négligeable des scouts le considèrent comme un 1st pick extrêmement crédible. Au coude à coude avec Marvin Bagley de Duke, Ayton est un animal d'un autre genre, dont on peine à comprendre la maturité physique. Sa musculature, son corps et son allure ne sont pas ceux d'un garçon de 19 ans. On ne sous-entend pas qu'il y a eu fraude sur ses papiers d'identité. C'est simplement une manière de décrire l'étonnement qui saisit quiconque le voit en action. Ayton est racé, taillé dans le granit, mais jouit d'une belle mobilité. La définition même de l'athlète. Une sorte de réincarnation de David Robinson, l'Amiral faisant partie des spécimens les plus fascinants à avoir jamais joué en NBA.

A 2,16m et 113 kg, le Bahaméen n'est pas qu'un monstre physique. C'est bien ça le problème pour ses adversaires du moment et ceux à venir. Le pivot des Arizona Wildcats a du toucher, des moves et des instincts offensifs et défensifs qui devraient le mener loin. Le souvenir de Greg Oden n'est évidemment pas loin quand on pense à un jeune pivot dominant en NCAA et voué à accomplir de grandes choses. Mais DeAndre Ayton est déjà plus avancé en attaque que ne l'était Oden à sa sortie d'Ohio State. Puissance, agilité, précision à mi-distance, bientôt à longue, le cocktail est détonant. Reste à l'appliquer avec autant d'exigence de l'autre côté du terrain.

Jugez plutôt son match contre Alabama et son meneur Colin Sexton (dont on vous parlera bientôt). 29 points, 18 rebonds, 12/18 au shoot, et une attitude clutch avec deux jump shots pour plier le match dans le 4e quart-temps.

DeAndre Ayton n'a pas toujours fantasmé une carrière en NBA. Une pratique quotidienne du basket non plus. A Nassau, la capitale des Bahamas, l'adolescent était plutôt porté sur... le tuba. C'est un magazine local, le Bahamian Basketball Yearbook, qui a remarqué les mensurations étonnantes du garçon de 12 ans (qui mesurait déjà 1.96 m) lors de répétitions avec l'orchestre de son école. Et a décidé de l'inciter à se consacrer uniquement au basket.

Un choix judicieux, qui l'a amené à vivre des expériences dans des prep schools en Californie et dans l'Arizona. Dans cette dernière, il a eu pour partenaire pendant quelques mois un certain Marvin Bagley. On vous laisse imaginer le désespoir des adversaires de Hillcrest Prep Academy face à une raquette Ayton-Bagley...

Le tuba est en tout cas bien loin aujourd'hui. C'est le démantèlement des intérieurs adverses qui occupe le plus clair des journées de DeAndre Ayton. Avec 20.5 points et 11.9 rebonds d'adresse après 10 matches, le Bahaméen a parfaitement débuté cette opération.

Les stats de DeAndre Ayton

SEASONTEAMMINFGM-FGAFG%3PM-3PA3P%FTM-FTAFT%REBASTBLKSTLPFTOPTS
2017-18ARIZ31.87.8-12.8.6090.6-2.1.2864.3-6.2.69411.91.61.30.62.51.720.5