DeMarcus Cousins, un carton qui fait du bien après trois ans de galère

DeMarcus Cousins, un carton qui fait du bien après trois ans de galère

DeMarcus Cousins a claqué 28 points et 17 rebonds cette nuit, un rayon de soleil au cours d'une période très sombre pour l'ancien All-Star.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS

Oh que ce fut long, douloureux et pénible pour DeMarcus Cousins. L’intérieur des Houston Rockets sort de trois années infernales, rythmées par les blessures graves et les périodes de rééducation interminables. Une période très compliquée au cours de laquelle il s’est demandé plusieurs fois s’il allait même un jour rejouer au basket en NBA.

Alors sa performance hier soir, 28 points et 17 rebonds lors d’une large victoire des Houston Rockets contre les Dallas Mavericks (133-108) se voulait libératrice. Il avait tellement attendu ce moment qu’il n’y croyait presque plus.

« C’est juste la preuve que le travail paie. Le travail, le temps investi, les efforts. Ces jours où je ne voulais pas me lever pour bosser. Ces jours où je pensais que c’était fini pour moi. Mais au final, j’ai gardé confiance », notait l’ancien All-Star après le match.

DeMarcus Cousins, une première depuis... trois ans

Il n’avait plus autant scoré depuis un triple-double époustouflant à 44 points, 23 rebonds et 10 passes le 22 janvier… 2018. Il y a trois ans quasiment tout pile. Quatre jours après, il se déchirait le tendon d’Achille. Quelques mois avant l’expiration de son contrat. Et bien évidemment, personne ne lui a donné le max avec une telle blessure malgré son statut de joueur dominant.

DeMarcus Cousins a rebondi aux Golden State Warriors puis aux Los Angeles Lakers mais en souffrant cette fois-ci d’une rupture des quadriceps puis des ligaments croisés. Un cauchemar. Le voilà enfin de retour sur les terrains cette saison. Mais en sortie de banc. En quête de repère. Il tournait à 26% de réussite aux tirs avant la partie… Ce carton lui fera le plus grand bien. Titularisé en l’absence de Christian Wood, il a su se frayer un chemin vers le panier tout en puissance, comme il le faisait avant. Avec aussi 4 sur 8 derrière l’arc. Un léger flash du joueur qu’il était.

« C’est sûr que ça va me booster. Le fait de savoir que je peux encore le faire. Je suis sûr aussi qu'il y en aura d'autres mauvais jours. C'est une longue saison. Il faut garder le cap. »

En espérant pour lui qu’il y ait d’autres performances de ce type. Après tant d'efforts, DMC le mérite.

CQFR : Anthony Davis rayonne chez lui, le trio des Nets gâche le carton de BAM

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest