98 MIN
100 DEN
114 PHI
106 CHA
102 ORL
109 IND
119 OKC
121 MIL
87 NYK
108 CLE
138 PHO
112 BKN
124 POR
113 ATL
104 LAL
113 TOR

[ITW] Doc Rivers : « Les gens disaient qu’on gagnerait 33 matches »

BasketSessionPar BasketSession Publié

On a chopé le Doc au sortir de la qualification de ses Clippers pour les playoffs.

Les Los Angeles Clippers ont validé leur billet pour les playoffs en dominant les Minnesota Timberwolves la nuit dernière. En compagnie de médias locaux, on a pu discuter quelques instants avec Doc Rivers, fier de voir ses joueurs faire taire les sceptiques.

Vous voilà en playoffs alors que peu de monde vous mettait dans le top 8 à l'Ouest en début de saison.
Doc Rivers : Je suis tellement content pour les gars. Je leur ai parlé, avant la saison, de tous ces articles à notre sujet qui disaient que l'on allait être mauvais. Les gens disaient qu'on allait gagner 33 ou 34 matches. Le plus haut dans les prévisions c'était 35 je crois. Je leur ai dit : 'Ils ne nous connaissent pas'. Les gars ont adhéré et fait ce qu'il fallait tous les soirs. Maintenant on y est mais il ne faut pas s'arrêter, parce que l'on doit être prêts quand ça commencera.

Comment avez-vous fait pour que les joueurs adhèrent justement ?
Doc Rivers : On ne sait jamais pourquoi des joueurs adhèrent ou pas. Je pense que Pat Beverley est l'une des raisons majeures. Lou Williams et Danilo Gallinari, les deux autres vétérans, aussi. Ils ont fait en sorte que les autres y croient immédiatement, les plus jeunes en particulier. Notre but cette saison, c'était de faire en sorte que tous les soirs, nos adversaires sortent du match en se disant : 'bon sang, cette équipe joue vraiment dur'.

Vos joueurs ont encore appliqué ça ce soir alors que vous étiez encore en road trip. Vous vous y attendiez ?
Doc Rivers : C'est drôle parce que je ne sentais pas ce match plus que ça. Je me suis dit : 'on joue à l'extérieur depuis trois matches, pas sûr qu'on arrive à être dedans dès le coup d'envoi et que l'on soit prêts'. On a gagné de presque 20 points ce premier quart-temps, donc clairement j'étais à côté de la plaque.

Garrett Temple a fait un gros match dans le cinq. Encore une bonne recrue issue de ce trade de Tobias Harris.
Doc Rivers : Il a très bien défendu, mis ses paniers à 3 points (5/8, NDLR), c'était vraiment bon. Défensivement, il est tellement solide ! C'est super d'avoir ça à notre disposition. Pour en revenir à ce trade, chaque joueur que l'on a récupéré nous apporte beaucoup. JaMychal Green, Garrett Temple, Landry Shamet... Ils ont chacun, d'une certaine manière, élevé le niveau de l'équipe.

Maintenant que les playoffs sont acquis, quel est l'objectif ?
Doc Rivers :On veut continuer de jouer à fond mais rester en bonne santé dans le même temps. On va rester nous-mêmes et jouer dur. Peut-être que sur certains matches des joueurs seront laissés au repos. [...] On est dans la Conférence Ouest. Tout le monde gagne des matches et je ne sais pas si une autre des équipes qui seront en playoffs jouera sans All-Star dans son roster. On avait Tobias, dont on pensait qu'il serait All-Star mais qui a été tradé (rires). Tout part du leadership qu'il y a dans ce vestiaire.

Vous avez dit que vous aviez trouvé la formule pour gagner pendant le training camp. C'est quoi cette formule ?
Doc Rivers : On ne la révèle pas (rires). On sait juste que si on ne l'applique pas, on ne gagne pas. Nos gars y adhèrent. On se donne une chance de gagner tous les soirs grâce à ça.

Propos recueillis par Jean-Sébastien Grond, à Minneapolis.