Doncic a-t-il tué la course au RoY ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Le récital de Luka Doncic face à Phoenix sous les yeux de son seul rival crédible dans la course au titre de Rookie de l'année a peut-être mis fin au débat.

Deandre Ayton fait une saison rookie très solide avec les Phoenix Suns, notamment sur le plan statistique. S'il a d'abord affiché des lacunes défensives importantes, le Bahaméen progresse de match en match et confirme tranquillement son potentiel. La nuit dernière, Ayton a toutefois vu la différence d'impact entre Luka Doncic et lui. Lors du match entre Dallas et Phoenix, le Slovène a été incandescent avec 30 points, 6 rebonds, 5 passes et 3 interceptions, là où Ayton a éprouvé des difficultés à s'exprimer (6 points, 5 rebonds et 5 fautes). Il est possible que Doncic ait déjà tué la course pour le titre de Rookie of the Year avec ce duel à (courte) distance. Dans tous les cas, Deandre Ayton n'est pas aigri et est même un admirateur du talent de l'ancien Madrilène.

"Je regarde tous les matches de Luka. C'est un monstre. Quand je le vois, je me dis, 'bon sang, il n'y a pas moyen que ce soit un rookie'. Il a déjà ce professionnalisme par rapport aux autres parce qu'il a connu ces situations-là avant de venir en NBA", a expliqué Ayton chez The Undefeated.

S'il avait été drafté une autre année, Deandre Ayton aurait peut-être fait la course en tête avec ses 16.5 points et 10.6 rebonds de moyenne. Mais la force de frappe et la virtuosité de Luka Doncic sont sans commune mesure avec ce que l'on voit chez un débutant classique placé dans la même situation sportive. Le playmaker des Mavs tourne à 20 points, 6.7 rebonds et presque 5 passes de moyenne. Des statistiques assez similaires à ce que pouvait proposer LeBron James lorsqu'il a débarqué dans la ligue en 2003, si ce n'est que le jeune "King" shootait peu à 3 points et sans l'efficacité prometteuse (37%) de Doncic en la matière.

Igor Kokoskov, le coach des Suns, dont on a cru un temps qu'il tenterait de convaincre l'ex-GM Ryan McDonough de drafter Luka Doncic, a en plus noté un changement positif chez celui qui a été son joueur lors du sacre slovène à l'Euro 2017.

"Luka est polyvalent, altruiste... C'est un gars qui arrive à la fois à faire jouer les autres et à marquer. Je remarque cette saison que sa défense s'améliore", a expliqué l'ancien assistant de Quin Snyder sur ESPN.

Face aux Suns, Doncic a encore allié efficacité et spectacle, répondant aux défis qui lui ont été proposés avec gourmandise. On pense à cette séquence où Kelly Oubre s'est mis en tête de défendre sur lui et de le provoquer en s'agenouillant et en frappant le sol avec ses mains pour sommer au Slovène de venir se frotter à lui. Après un écran, Doncic s'est présenté devant Oubre et lui a placé un petit jumper sur un pied et à une main sur la truffe. Un move que n'aurait pas renié Dirk Nowitzki...

Comme à chaque match ou presque cette saison, Luka Doncic a aussi placé ce qui est déjà devenu son signature move : un stepback à 3 points grâce à une qualité de footwork similaire à celle de James Harden dans la même situation.

Deandre Ayton était aux premières loges pour assister à la démonstration et l'ancien pivot de la fac d'Arizona a sans doute compris qu'il lui faudrait réaliser une deuxième partie de saison historique pour contester la suprématie de son camarade de cuvée...