Sondage : Eric Bledsoe mérite-t-il mieux ?

Eric Bledsoe a des prétentions salariales élevées et ne trouve pour le moment d'accord avec personne. Est-il dans le vrai ? On veut votre avis.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Sondage : Eric Bledsoe mérite-t-il mieux ?
Depuis la fin de la saison, c'est le flou artistique autour de l'avenir d'Eric Bledsoe. Auteur d'une première saison très remarquée avec les Phoenix Suns malgré une blessure assez sérieuse début janvier, le meneur de jeu de 24 ans est aujourd'hui un restricted free agent. Il peut signer une promesse de contrat avec une autre franchise, mais celle-ci sera battue si Phoenix décide de s'aligner dessus. Plusieurs problèmes rendent ce dossier compliqué pour les deux parties. Rich Paul l'agent d'Eric Bledsoe (et accessoirement celui de LeBron James) a une haute estime des services de son client et a laissé entendre au cours de la saison et cet été, qu'un contrat maximum ne serait pas volé. Réponse des Suns : ton joueur est très bon, on l'apprécie, mais on ne peut pas se permettre de dilapider tout notre cap space pour un joueur qui sort de sa première saison en tant que titulaire. Du coup, une proposition de contrat à hauteur de 48 millions de dollars sur 4 ans a été envoyée par la franchise de l'Arizona. Vu l'état du marché et ce qui est tombé dans la besace d'un joueur comme Chandler Parsons (36 millions sur 3 ans), Bledsoe était persuadé de pouvoir récolter bien plus. Sauf que depuis le début de l'été, aucune offre officielle n'est parvenue sur le bureau de Rich Paul de la part d'une autre équipe que Phoenix. Celui-ci voit-il son client trop beau ? Si sa progression a été fulgurante en termes statistiques (de 8.5 pts à 17.7 pts/match, de 3.1 à 5.5 passes, de 2 à 4 rbds et de 44.5% à 47.7% d'adresse globale, il n'a joué que 43 matches la saison dernière et ne présente pas encore toutes les garanties pour un si gros contrat. Robert Sarver, le propriétaire des Phoenix Suns, a d'ailleurs répété qu'il considérait l'offre qui avait été formulée à son joueur comme tout à fait juste.
"Nous estimons qu’il a droit à une offre juste et c’est à lui et son agent de déterminer si elle l’est ou non. Eric a du caractère et tous les joueurs dans cette ligue jouent dur lorsque viennent les négociations. Nous l’aimons beaucoup et je crois que c’est réciproque. Il aime ses coéquipiers et l’organisation. La relation de travail est bonne. Nous allons continuer de négocier", a expliqué Sarver dans l'AZ Central.
Le camp de Bledsoe n'est pas de cet avis. On apprenait en effet mardi soir que "Mini LeBron" était prêt à signer la qualifying offer prévue dans son contrat pour effectuer sa dernière année pour un peu plus de... 3 millions de dollars. Après cela, Eric Bledsoe sera libre de négocier avec d'autres franchises en condition de free agent. Pour prouver qu'il mérite ce à quoi il prétend, l'ancien de Kentucky devra réussir une saison pleine et aussi peu tronquée que possible. [poll id="109"]

Les statistiques d'Eric Bledsoe

Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2010-11 LAC 81 22:43 2.5 6.0 42.4 0.4 1.4 27.6 1.2 1.6 74.4 0.8 1.9 2.8 3.6 2.4 1.1 0.3 1.6 6.7
2011-12 LAC 40 11:35 1.2 3.2 38.9 0.2 0.8 20.0 0.7 1.1 63.6 0.6 1.1 1.6 1.7 1.2 0.8 0.4 1.5 3.3
2012-13 LAC 76 20:26 3.3 7.5 44.5 0.4 1.0 39.7 1.4 1.8 79.1 1.0 1.9 3.0 3.1 1.8 1.4 0.7 1.5 8.5
2013-14 PHO 43 32:56 6.2 12.9 47.7 1.2 3.3 35.7 4.3 5.5 77.2 0.6 4.1 4.7 5.5 3.3 1.6 0.3 2.3 17.7
Totals   240 21:58 3.2 7.2 44.5 0.5 1.5 32.7 1.7 2.3 75.9 0.8 2.2 3.0 3.4 2.2 1.3 0.5 1.7 8.7
 
Afficher les commentaires (16)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest