Frank Ntilikina déjà laissé de côté par les Knicks, le message semble clair

Lors des deux premiers matches des Knicks cette saison, Frank Ntilikina a eu un temps de jeu famélique. On s'inquiète déjà pour la suite.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Frank Ntilikina déjà laissé de côté par les Knicks, le message semble clair

Il n'y a que deux matches de joués pour la plupart des équipes et des joueurs. On a tout sauf envie de tirer des conclusions hâtives et prématurées. Simplement, disons que certaines tendances sont assez inquiétantes et qu'il est difficile de ne pas les souligner. Surtout quand elles concernent un joueur français pour lequel on avait un bon espoir de renouveau cette saison : Frank Ntilikina.

On n'attendait absolument pas que Frank Ntilikina joue 40 minutes par match avec les New York Knicks, surtout avec un nombre de guards important dans l'effectif. Mais ce que Tom Thibodeau lui a offert jusqu'ici tient presque du ridicule. Peut-être s'est on mis le doigt dans l'oeil en voyant débarquer "Thibs" à Big Apple. On se disait que ce coach à l'ancienne, obsédé par la science défensive, aurait envie de miser sur Ntilikina, au moins dans un rôle de deuxième arrière capable de défendre le plomb à défaut de pouvoir être à l'heure actuelle un attaquant de qualité en NBA. Pour le moment, ce n'est pas du tout le cas.

New York n'a pas de superstar à faire jouer au poste de meneur, mais le Français n'a eu pour le moment droit qu'à 4 minutes et 47 secondes (contre Indiana) et 2 minutes et 27 secondes face à Philadelphie la nuit dernière. L'idée n'est pas de dire que Frank Ntilikina est fantastique et doit être un meneur titulaire indiscutable en NBA. Mais même avec le manque de confiance offensive qu'il affiche depuis 3 ans et demi - avoir un temps de jeu et un rôle plus établi aurait toutefois pu aider... - ce qu'il apporte dans d'autres secteurs de jeu (la défense on and off the ball, une bonne maîtrise du pick and roll et un état d'esprit altruiste) aurait dû lui permettre d'être plus utilisé dans ces deux premiers matches.

CQFR : McCollum éclipse un énorme Harden, « SGA » est clutch

Pour le moment, et on l'a encore vu contre Philadelphie, Thibodeau opte pour une rotation plus réduite que prévu au niveau du backcourt. RJ Barrett est indéboulonnable au poste 2, avec Elfrid Payton titulaire à la mène, utilisé seulement 18 minutes la nuit dernière. Dennis Smith Jr (17 minutes, pour 4 points, 2 passes et 2 rebonds) et Alec Burks (30 minutes pour 22 points), se sont eux partagés le reste.

Deux jours plus tôt, face à Indiana, Payton n'avait pas montré beaucoup plus et, en l'absence de Dennis Smith Jr, c'est l'énergique rookie Immanuel Quickley qui avait gratté quelques minutes.

Si la rotation continue de s'exprimer de cette manière, le message sera clair. Le fait que Frank Ntilikina n'ait pas discuté avec les Knicks pour une prolongation n'était pas le signe que le "French Prince" devrait prouver sur le terrain qu'il mérite un nouveau contrat. Mais plutôt que la messe est déjà dite et que son avenir ne passe plus par New York.

Il y a beaucoup de sceptiques concernant Ntilikina, particulièrement en France. Mais on continue de penser que dans la bonne équipe et avec les bonnes opportunités, il peut largement trouver un rôle à sa mesure en NBA. Il devient de plus en plus certain que ce ne sera malheureusement pas à New York.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest