Ntilikina vs Doncic, la séquence-clé qui a boosté les Knicks

Ntilikina vs Doncic, la séquence-clé qui a boosté les Knicks

Frank Ntilikina n'a certes pas cartonné contre Dallas, mais le Français a été l'acteur-majeur d'une action importante pour son équipe contre Luka Doncic.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

On peut analyser le match de Frank Ntilikina contre les Dallas Mavericks cette nuit de deux manières.

- En se bornant au boxscore et à ses statistiques assez indigentes (5 points à 1/4, 3 rebonds, 2 passes et une interception), avec un temps de jeu plus faible que ces dernières semaines (18 minutes, en partie à cause d'un problème de fautes et du bon retour de Dennis Smith Jr), pour en conclure que le Français est toujours irrégulier et n'a pas pesé sur ce match.

-En insistant sur son rôle crucial à l'approche du money time, au-delà de simples chiffres. Certes, Frank Ntilikina aurait pu être plus agressif offensivement. Il a montré cette saison qu'il était capable de le faire. Certes, la première partie de son match a été poussive, même sur le plan défensif où il n'a pas su rester en dehors du foul trouble. Mais comment ne pas considérer son impact sur l'une des séquences-clés du match comme déterminant ?

A un peu plus de 4 minutes de la fin de la rencontre, alors que New York menait d'un point, le fighting spirit du Français a payé. L'ancien Strasbourgeois est d'abord aller se battre comme un damné pour arracher un ballon des mains de Luka Doncic (y'en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes...'), puis a remporté l'entre-deux face au Slovène, avant de parfaitement servir Marcus Morris à 3 points pour mettre le Madison Square Garden en fusion comme s'il s'agissait d'un game 7 des Finales.

Après le match, David Fizdale a évoqué la combativité de Frank Ntilikina et narré une interaction avec l'international tricolore.

"Bon sang, c'était un bulldog ce soir. Un bulldog ! Il y a deux semaines on discutait et il m'a dit : "Coach, je suis passé par beaucoup de choses depuis deux ans et je sens que j'ai enfin de compris la NBA. Je sais que je ne l'ai pas encore montré, mais je suis un chien, moi aussi'. C'était tellement cool de l'entendre dire ça. Ce soir il a vraiment montré que c'est un mort de faim pour ce qui est de la compétition", a expliqué le coach des Knicks à Mike Vorkunov de The Athletic.

Ce serait bien qu'il y ait cette osmose collective chez les Knicks contre d'autres équipes que les Mavs. On comprend que la motivation puisse être décuplée au moment d'affronter Kristaps Porzingis, mais New York et ses jeunes pousses, Frank Ntilikina en tête, ont besoin de cohérence et de stabilité dans leur quotidien de basketteur. Le flou reste complet autour de l'équipe. Entre les rumeurs d'un départ inévitable de David Fizdale, la rotation arrière qui va redevenir un "problème" avec le retour de Dennis Smith et celui, dans quelques jours, d'Elfrid Payton, et les erreurs de communication que continue de faire le tandem Mills-Perry, on est encore loin du compte.

Une chose est a priori certaine et c'est finalement celle qui nous intéresse le plus. Si sa marge de progression reste énorme, Frank Ntilikina parvient régulièrement à montrer des choses dignes d'un très bon role player en NBA au minimum. Si ça ne fonctionne pas à New York, d'autres équipes seront forcément ravies de récupérer le Français et ses qualités.

Les stats de Frank Ntilikina en 2019-2020

SeasonTeamGMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPts
2019-20NY1124:071.95.336.20.82.237.50.50.762.50.52.02.52.81.21.50.85.1

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest