124 MIL
113 NYK
90 BOS
93 ORL
127 TOR
106 CHA
101 MIN
91 IND
115 DAL
109 CHI
84 UTA
92 MEM
124 POR
125 WAS
123 GSW
103 PHO
142 LAL
143 SAS

Giannis Antetokounmpo, vrai mec bien et Buck for life ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Giannis Antetokounmpo n'est pas votre star classique. Et pas uniquement grâce à son jeu.

Ce n’est pas toujours facile, la vie, pour les fans des Milwaukee Bucks. L’équipe est sur un petit marché. Elle a toujours eu du mal à attirer des gros joueurs, et encore plus de les conserver. Mais avec Giannis Antetokounmpo, ils ont tiré le gros lot.

Par son niveau et son potentiel, déjà. Le Greek Freak est sans doute le meilleur joueur de la franchise depuis Kareem Andul-Jabbar. A la fin des années 70 et dans les années 80, les Bucks ont eu deux grands joueurs avec Marques Johnson et Sidney Moncrief. Ils ont par la suite connu d’autres excellents basketteurs. Vin Baker, Ray Allen - qui les a tout de même emmenés en Finales de Conf’ en 2001 - ou encore Michael Redd. Mais avec tout le respect qu’on leur doit, aucun n’est de la dimension de Giannis Antetokounmpo.

Si les Milwaukee Bucks et leurs supporters ont tiré le gros lot, c’est aussi et surtout qu’il n’est pas qu’un joueur à part. Il est également une personnalité à part dans cette NBA. Là où les tous les grands joueurs semblent mus par l’envie de gagner des titres ou des thunes, et prêts à rejoindre n’importe quelle équipe qui augmentera leur chance d’y arriver, Giannis Antekounmpo détonne. Régulièrement, il rappelle son attachement à son équipe, à sa ville. Même quand Milwaukee ne le traite pas avec les égards qui lui sont dûs. Comme cette fois où il s’est fait bâcher par un restau du coin et que, là où n’importe quelle diva aurait tapé un scandale, lui s’en était foutu.

A part Russell Westbrook et peut-être Damian Lillard, il est certainement la seule grande star à être satisfaite sur un petit marché. Non pas que les autres ne soient pas des mecs biens juste parce qu’ils souhaitent rejoindre une grosse équipe pour gagner des titres ou engranger les contrats pubs. Loin de là. C’est totalement normal et légitime. Mais quand un joueur a d’autres moteurs, c’est appréciable. Et ça mérite d’être souligné.

Il avait ainsi expliqué il y a quelques mois qu’il n’aimait pas les villes flashy comme Miami ou Los Angeles et qu’il était bien aux Bucks. Il répondait à un journaliste du New York Times. Toujours facile de dire ce que les gens veulent entendre quand on vous pose des questions sur le sujet.

Mais c’est différent quand on déclare ce genre de choses spontanément. Ce qu’il a fait cette nuit sur twitter :

Giannis Antetokounmpo NBA 2K19Il faisait référence à la « malédiction » qui frappe les joueurs qui ont fait la couv’ de NBA 2K. Les derniers ont en effet changé d’équipe. Kyrie Irving, Paul George, Kevin Durant, LeBron James. Giannis Antetkounmpo fera la couverture de NBA 2K19. Mais il ne changera pas d’équipe. En tout cas, c’est ce qu’il affirme.

Bien sûr, la NBA est un business. Son équipe pourrait choisir de le trader un jour, on ne sait jamais. Lui-même pourrait se lasser un jour. Mais ça ne semble pas en prendre le chemin. Même s’il choisissait un jour de partir, on ne peut pas douter de l’amour qu’il a pour sa franchise et sa ville. Contrairement aux joueurs qui répondent à des questions en essayant de faire plaisir à leur public pour donner une bonne image, ce tweet était totalement spontané et désintéressé. Il n’avait aucune raison de le faire. Si ce n’est qu’il le pensait au plus profond de lui.

Les fans des Milwaukee Bucks ont de la chance. Leur star est un immense joueur. Et un mec bien.