129 BOS
108 ATL
124 CHA
126 NYK
125 BKN
118 WAS
102 CLE
114 MIL
101 PHI
113 IND
97 MEM
100 MIA
109 DEN
98 OKC
128 POR
122 TOR
125 SAC
130 GSW

27 ratés de suite, le passage de l’horreur qui a tué Houston

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Absolument aphones derrière la ligne à trois-points pendant plus de vingt minutes, les Houston Rockets ont creusé leurs propres tombes en envoyant autant de briques.

Quand une poignée d’observateurs affirmaient que les Houston Rockets – et les équipes de Mike D’Antoni en général – vivaient et mourraient avec leur adresse extérieure, ils ne pensaient certainement pas aussi bien dire. En réalité, la formation texane a développé un basket plus complet qui ne repose évidemment pas seulement sur le tir derrière l’arc. Mais cette nuit, c’est bien leur incapacité à planter dedans à plus de sept mètres qui les a plombés. Impossible de rentrer un shoot à trois-points pendant plus de vingt minutes ! Un véritable calvaire qui a donc mené à la défaite (101-92). Rageant.

James Harden et ses coéquipiers ont été muet derrière la ligne entre la moitié du deuxième quart temps (6 minutes et 13 secondes à jouer) et la moitié du quatrième (7 minutes et deux secondes). Un passage terrible qui a coûté la victoire à la tête de série de la Conférence Ouest. C’est évidemment le plus grand nombre de tirs à trois-points ratés consécutivement par une équipe sur une rencontre. Un triste record. Avec le pire timing possible. Attention, ça pique.

ESPN Houston Rockets

Infographie via ESPN

P.J. Tucker a mis fin à la débandade en plantant un panier primé – le seul de la deuxième mi-temps – pour ramener les siens à dix points (89-79). Mais le mal était déjà fait. Le vétéran ne s’en est d'ailleurs pas trop mal sorti avec son 2/5 de loin. Ses camarades ne peuvent pas tous en dire autant. Harden a fini avec 2/13. Eric Gordon a pris une tentative de moins pour le même résultat (2/12). Trevor Ariza a manqué ses neuf shoots extérieurs. La défaillance. Soit un vilain 7/44 pour les Houston Rockets sur l’ensemble de la partie.

Les deux équipes battues lors des deux Games 7 des finales de Conférence ont d’ailleurs un point commun. Elles ont toutes les deux été catastrophiques à trois-points sur cette ultime rencontre (7/39 pour les Boston Celtics contre les Cleveland Cavaliers). Certainement pas un hasard.