Iman Shumpert a-t-il vraiment un rôle à jouer aux Cavs ?

Il serait peut-être temps pour le joueur et la franchise de passer à autre chose. Séparation obligatoire ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Iman Shumpert a-t-il vraiment un rôle à jouer aux Cavs ?
Que l’été fut long pour Iman Shumpert. Déjà frustré par les dernières finales NBA, leur issue (défaite sévère 4-1 des Cleveland Cavaliers) et surtout son temps de jeu fortement réduit, le garçon a passé l’intersaison dans l’attente de son transfert. Il a été annoncé aux Houston Rockets. Aux Minnesota Timberwolves. Ses dirigeants ont discuté avec les New York Knicks. Les New Orleans Pelicans. En vain. Après deux gros mois passés à ronger son frein, le joueur de 27 ans est revenu dans l’Ohio. Dans le flou car sans explications de la part de son coach, Tyronn Lue. Finalement, il a pu s’entretenir avec l’entraîneur un peu avant le camp d’entraînement.

« Il m’a donné une occasion d’être honnête. Il m’a dit que si à n’importe quel moment de la saison j’avais envie de venir dans son bureau de tout casser et de crier, je pouvais le faire. Ça m’a fait du bien d’entendre ça. »

Iman Shumpert voulait surtout parler de son rôle. Si seulement il a encore un « rôle » aux Cavaliers. L’arrière a été très peu utilisé pendant les finales NBA – treize minutes par match contre vingt-cinq pendant la saison régulière. Il est peu à peu sorti de la rotation de Lue. Et on se demande bien comment il va l’a réintégrer.

Iman Shumpert, cinquième salaire mais dixième homme

Pour l’instant, l’ex-joueur des Knicks a un statut à l’entraînement. Il partage le backcourt avec le nouvel arrivant Dwyane Wade. Sur le papier, ses qualités sont susceptibles d’intéresser n’importe quelle équipe : un bon défenseur capable de mettre dedans de loin. Il paraîtrait même qu’il aurait bossé son dribble pour jouer plus de pick-and-roll cette saison. Mais ça, c’est la théorie. Sur le terrain, Shumpert n’est plus aussi dur sur l’homme et il a complètement perdu confiance en son tir (quand même 38% à trois-points en playoffs). Bon joueur de devoir il est devenu… inutile ? Ou plutôt indésirable ? Il n’est toujours pas exclu qu’il soit transféré avant le coup d’envoi de la saison. En effet, les Cavaliers ont 16 joueurs sous contrat garanti. Un échange permettrait de libérer une place dans l’effectif sans avoir à couper Richard Jefferson ou Channing Frye. Cela serait aussi une belle manière de faire des économies. Car, paradoxalement, Iman Shumpert coûte cher. Ses 10 millions annuels (jusqu’en 2019) constituent le cinquième salaire le plus élevé de la franchise. Troublant, d’autant plus qu’au moins neuf joueurs semblent plus importants dans la hiérarchie (LeBron, Love, IT, Crowder, Rose, Wade, Korver, JR et TT). C’est à se demander s’il y a vraiment une place pour lui à Cleveland.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest