Thomas, Crowder : Les anciens Cavaliers s’éclatent aussi !

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Alors que les Cleveland Cavaliers new look ont démarré en trombe, Isaiah Thomas et Jae Crowder ont eux aussi brillé pour leur première avec leur nouvelle équipe.

S’il ne faut pas tirer de conclusions hâtives après la belle première sortie des Cleveland Cavaliers profondément remaniés, il y a tout de même un constat qui frappe : l’ambiance semble bien meilleure – vraiment bien meilleure – dans l’Ohio depuis que Koby Altman a transféré la moitié de l’effectif. Isaiah Thomas et Jae Crowder, deux des principaux joueurs dégagés, ne se sentaient pas à leur place chez les triples finalistes (et ceux malgré les déclarations d’IT qui, par politesse et esprit de communication, affirmait le contraire avant d’être transféré).

Mais eux aussi avaient besoin d’un changement de scénario. Le meneur All-Star a atterri aux Los Angeles Lakers et son ancien coéquipier a fini dans l’Utah, au Jazz. Tous les deux paraissaient transfigurés, comme les Cavs, pour leur première avec leur nouvelle équipe. Bien que remplaçant au coup d’envoi, Isaiah Thomas a joué une trentaine de minutes après son transfert. Le temps d’inscrire 22 points et de distribuer 6 passes décisives. Tout simplement son meilleur match de la saison !

Il avait fait une pointe à 24 unités avec Cleveland mais son équipe s’était fait laminer par Oklahoma City. Là, avant-hier, il paraissait bien plus à l’aise sur le terrain qu’il ne l’était au côté de LeBron James. Plus confiant et donc moins hésitant. Plus tranchant. Un changement de visage soudain avec le joueur frustré et court sur ses tirs qu’il était il y a encore quelques jours.

« J’ai l’impression d’avoir retrouvé mes super pouvoirs », déclarait même l’intéressé après sa première prometteuse.

Mentalement, il est dans une meilleure position et c’est ce qui fait la différence. Comme s’il était moins atteint par les traces laissées par sa blessure à la hanche. Isaiah Thomas va maintenant devoir continuer à ce rythme pour convaincre une franchise de lui filer un contrat sympathique cet été.

Les highlights d’Isaiah Thomas

Jae Crowder a attendu un soir de plus pour se tester avec sa nouvelle équipe. Il a donc débuté cette nuit avec le Jazz. Il ainsi contribué au neuvième succès de suite de la franchise de Salt Lake City. L’ailier a compilé 15 points, 3 paniers extérieurs, 5 rebonds et 3 passes en 29 minutes contre les Portland Trail Blazers.

« Il ne connaît pas encore tous les systèmes mais il a été très bon défensivement et il a mis des tirs importants. C’est un joueur intelligent. Il va très bien s’intégrer », promet Rudy Gobert.

Le joueur de 27 ans marche ainsi sur les traces de son père, Corey, joueur du Jazz entre 91 et 92. Pour l’anecdote, son papa a aussi évolué à Chalon, en France, avec Thabo Sefolosha... nouveau coéquipier de Jae Crowder à Utah. De quoi faciliter l’adaptation à Salt Lake City. C’est peut-être exactement ce dont avait besoin le bonhomme. Il va découvrir une équipe où l’ambiance est moins tendue qu’aux Cavaliers. Avec moins de pression, aussi, mais une détermination à gagner des matches à et se qualifier en playoffs. Il a peut-être aussi le profil idéal pour le groupe de Quinn Snyder. L’équipe manquait d’un intérieur fuyant. Un rôle que peut remplir Crowder grâce à sa mobilité mais aussi sa puissance. Les Cavaliers ont enflammé la deadline avec une série de transferts. Mais ils ne sont donc pas les seuls à en sortir gagnants.