Jeanie Buss : « On a décidé de construire autour de Nash plutôt qu’Howard »

Jeanie et Jim Buss, les deux co-propriétaires des Los Angeles Lakers, sont revenus sur le départ de Dwight Howard au cours d'une interview très intéressante.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Jeanie Buss et Jim Buss se partagent les tâches au sein de l'organisation des Los Angeles Lakers depuis le décès du propriétaire mythique de la franchise Jerry Buss, touché par des problèmes intestinaux, en février 2013. Jeanie est responsable des services "marketings, des droits télévisés, des sponsors" et de la majorité des décisions extra-sportives quand son frère Jim s'occupe d'améliorer l'équipe avec le GM Mitch Kupchak. En 2012, les Lakers ont pris un tournant. La franchise a fait venir Dwight Howard en provenance d'Orlando et Steve Nash de Phoenix. La franchise disposait alors d'un quatuor impressionnant avec l'association des deux arrivants à Pau Gasol et Kobe Bryant, doubles champions NBA en 2009 et 2010. Les Californiens espéraient ainsi jouer le titre dès la saison suivante mais aussi préparer l'après Kobe en mettant la main sur une superstar capable de reprendre le flambeau, à savoir Howard. La suite fut catastrophique. Mike Brown a été licencié quelques jours après le coup d'envoi de la saison 2012-2013 et les dirigeants ont offert le poste vacant à Mike D'Antoni. Respecté pour son succès avec les Suns, le coach moustachu n'est pas parvenu à s'adapter à son effectif et les Lakers se sont qualifiés in-extremis pour les playoffs avant d'être éliminés au premier tour en quatre manches sèches par les San Antonio Spurs. Cerise sur le gâteau, Kobe Bryant s'est gravement blessé au tendon d'Achille juste avant les playoffs. Il revient tout juste d'une saison quasi-blanche l'an passé (six matches disputés après une nouvelle blessure au genou). Entre temps, Dwight Howard a quitté le navire pour rejoindre les Houston Rockets et Steve Nash n'a joué que 65 matches en deux saisons (il est out pour toute l'année et sans doute contraint de tirer sa révérence). Les Lakers semblent bloqués alors qu'il disposait d'un pivot All-Star il y a encore deux ans.
"On a décidé de construire autour de Steve Nash plutôt que Dwight Howard", estime Jeanie Buss, sans doute encore vexée et déçue de la tournure prise par les évènements. "Tout dépendait du choix du coach (en 2012 - NDLR). On avait un meneur et un pivot. Il fallait décider autour de qui construire l'équipe. On a pris un coach qui correspondait mieux à Steve Nash."
Steve Nash a décroché deux trophées de MVP au sein du système de Mike D'Antoni. A l'inverse, on peut aussi estimer que le meneur All-Star était à l'origine du succès du coach. Mais le Canadien avait 37 ans au moment où il a rejoint Los Angeles. Dwight Howard en avait 26. Quel être humain censé aurait préféré construire l'équipe autour de Nash ? A vrai dire, ce n'est pas ce que souhaitait réellement Jim Buss. Le co-propriétaire des Lakers est à l'origine du recrutement de D'Antoni mais il a toujours expliqué que c'était d'abord le choix de son père, le légendaire Jerry Buss.
"Je sais que cela met Jeanie mal à l'aise mais c'était le choix de papa", estime le fils. "Il était à l'hôpital", coupe sa sœur. "Il comptait sur nos suggestions car il était malade et n'avait pas accès à toutes les informations."
[caption id="attachment_138003" align="alignright" width="300"] Jeanie Buss et Phil Jackson.[/caption] Dwight Howard voulait jouer pour Phil Jackson. Le "Zen Master" n'a pas caché son ambition de revenir coacher les Lakers à l'époque, même s'il lorgnait déjà sur un rôle de dirigeant. Les supporteurs de la franchise réclamait aussi celui qui a mené les Angelenos vers cinq titres NBA entre 2000 et 2010. Enfin, Jeanie Buss, fiancée de Jackson, militait elle aussi en faveur de son mari. Mais Phil voulait plus qu'un poste de simple coach. Il réclamait des responsabilités accrues. Des responsabilités qui sont aujourd'hui la propriété de Jim et Mitch Kupchak. Mike D'Antoni a donc été embauché. Howard l'a mal vécu, Jeanie aussi. Le pivot garde un mauvais souvenir de son passage aux Lakers. Il a qualifié sa seule année à Los Angeles de "catastrophique". Il ne s'entendait visiblement pas avec Kobe Bryant, dont la philosophie est aux antipodes de la sienne. Il ne se sentait pas chez lui à L.A. et il a préféré rejoindre Houston. Il a écrit sa propre histoire. Deux ans plus tard, les Lakers court toujours après leur glorieux passé pas si lointain. A lire : l'interview d'ESPN avec Jim et Jeanie Buss. A conseiller vivement aux fans des Los Angeles Lakers.
Afficher les commentaires (30)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest