JR Smith, un calvaire qui finit bien

JR Smith a failli plomber à lui seul les efforts des Cavs pour battre les Warriors. Au moins, il assume...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
JR Smith, un calvaire qui finit bien
[superquote pos="d"]"J'ai fait beaucoup de fautes stupides."[/superquote]On avait tellement pris l'habitude de voir JR Smith être performant sous le maillot des Cavs qu'on en avait oublié de quoi il était capable. Pièce essentielle du groupe de David Blatt depuis son arrivée en janvier, l'ancien joueur des Knicks a repris quelques mauvaises habitudes la nuit dernière, lors du game 2 des Finales NBA. A vrai dire, si Cleveland n'avait pas tenu bon en prolongation, JR Smith aurait parfaitement pu servir de bouc émissaire. LeBron James et ses collègues auraient eu des envies de meurtre difficiles à contenir et compréhensibles, tant ils ont cravaché et fait des efforts pour faire déjouer les Californiens. Pendant ce temps-là, "Earl", de son vrai prénom, a fait à peu près tout l'inverse en sapant indirectement le boulot de ses camarades. A la seule lecture de ses statistiques, difficile de qualifier le match de JR Smith de catastrophique : 13 points à 5/13, 4 rebonds, 2 pertes de balle. On l'a vu faire bien pire lorsqu'il portait le maillot de New York... C'est plutôt le timing des "interventions" de l'intéressé et le manque de lucidité dont il a fait preuve qui ont entamé son crédit. Smith a ainsi commis 5 de ses 6 fautes en deuxième mi-temps, avec trois perles de stupidité qui ont offert des 2+1 ou des 3+1 aux Warriors et leur ont permis de combler leur retard dans le 4e quart-temps. Partir dans des feintes d'écolier, toucher un adversaire alors que celui-ci était déjà en train de dunker, lâcher son joueur, le n°5 a rivalisé d'ingéniosité... [superquote pos="d"]"SVP les mecs, gagnez. Je n'ai pas envie de me prendre les coups de fil, les mails, les tweets, les memes..."[/superquote]Jeff Van Gundy, confortablement assis à sa place de consultant, a même lâché un cinglant "Dumb gets you beat", après l'une des fautes très évitables de Smith, venu s'encastrer dans Stephen Curry après deux secondes de possession pour le meneur californien... Traduction : "Être débile vous fait perdre". Renvoyé sur le banc pour une 6e faute en cours de prolongation, le trublion, qui aussi perdu un ballon incompréhensible sur une attaque placée dans le money time, a eu sacrément peur du retour de bâton.
"J'étais dégoûté. Je considère que c'est en partie de ma faute si on s'est mis en difficulté. J'ai fait beaucoup de fautes stupides, j'ai perdu des ballons et je nous ai mis en position de perdre... Ce que je me suis dit après avoir pris ma 6e faute ? S'il vous plait les mecs, gagnez ce match. Je n'ai pas envie de me prendre les coups de fil, les mails, les montages Instagram, les tweets, les memes...", a-t-il raconté, soulagé.
On ne peut en tout cas pas reprocher à JR Smith d'avoir fui ses responsabilités après la rencontre. Ce qui n'a pas empêché les internautes de se moquer ou de lui adresser des mots doux pour lui exprimer ce qu'ils pensaient de sa prestation...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest