Kalin Bennett va jouer en NCAA malgré ses troubles autistiques

L'une des histoires les plus feel good de l'année.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié
Kalin Bennett va jouer en NCAA malgré ses troubles autistiques

L'histoire de Kalin Bennett est touchante et inspirante. Ce jeune lycéen de l'Arkansas vient de se voir offrir une bourse pour intégrer l'université de Kent State et y jouer pour l'équipe NCAA de basket l'été prochain. Jusque-là, rien d'extraordinaire. Sauf que Bennett est en fait le premier garçon touché par des troubles autistiques à rejoindre une équipe de première division universitaire.

Une fois les premiers soupçons d'autisme évoqués pendant son enfance, un médecin a expliqué à sa mère qu'il avait peu de chances de marcher et communiquer normalement un jour. Inconsciemment ou pas, Kalin a défié ce pronostic pessimiste avec brio. A 4 ans, Bennett a fait ses premiers pas. A 8 ans, ses premières phrases construites. Aujourd'hui, grâce au soutien de ses parents et l'aide de spécialistes, le jeune homme s'exprime avec une certaine éloquence compte tenu de sa condition et affiche son talent sur les parquets tous les week-ends. S'il a rejoint Kent State en dépit de plusieurs autres offres, c'est parce que l'école est très engagée sur l'information et la pédagogie concernant les troubles autistiques.

"Je veux avoir un impact et pas seulement sur le terrain. Je veux aider les enfants qui ont les mêmes difficultés que moi. J'aimerais utiliser cette plateforme qu'est le basket pour inspirer les enfants qui souffrent d'autisme, mais aussi les autres. Pour leur montrer que si moi je peux le faire, eux aussi. Je me suis souvent senti seul par le passé, je sais ce que ça fait", a expliqué Bennett sur SB Nation.

Kalin Bennett joue pivot et rêve de devenir professionnel. Qu'il y arrive ou non, le voir se développer et s'épanouir dans ce contexte sera déjà passionnant à suivre.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest