Killian Hayes se voit bien à Detroit avec Sekou Doumbouya

Killian Hayes a évoqué ce qui l'attendait dans quelques jours lors de la Draft 2020. Et si on avait droit à une réunion de Français ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Draft
Killian Hayes se voit bien à Detroit avec Sekou Doumbouya

Mine de rien, la Draft 2020 approche. Et avec elle, la sérieuse possibilité de voir une équipe sélectionner un joueur français plus haut que jamais. Killian Hayes, le meneur de Ulm en Allemagne, ancien pensionnaire de Cholet, est annoncé depuis plusieurs mois comme l'un des talents les plus électrisants de cette classe. Kevin O'Connor de The Ringer a même fait de lui le n°1 de son Big Board et nos amis d'Envergure, référence française en matière de prospects, le voyaient en 4e position. Dans ces deux cas de figure, il supplanterait Frank Ntilikina, 8e choix de la Draft 2017 et Frenchie appelé le plus tôt de l'histoire devant Joakim Noah.

Lundi, Killian Hayes était en conférence de presse (à distance via Zoom) pour répondre aux médias, curieux d'en découvrir plus sur la pépite tricolore. Hayes a livré quelques indications très intéressantes quant à ce qu'il fallait espérer pour lui le 18 novembre prochain.

En premier lieu, le Français a expliqué que son agent lui avait indiqué qu'il se retrouvait très probablement entre la 2e et la 10e place le soir de la Draft. Si cette logique est respectée, Killian Hayes n'a donc que 9 destinations possibles : Golden State, Charlotte, Chicago, Cleveland, Atlanta, Detroit, New York, Washington et Phoenix.

Seules certaines de ces pistes ont été évoquées avec enthousiasme de la part de Killian Hayes. Notamment la possibilité de retrouver son ami Sekou Doumbouya du côté de Detroit, où les Pistons détiennent le 7e pick.

"J'ai l'impression qu'avec lui, ce serait vraiment plus facile de m'adapter puisque je le connais bien et que lui connait la ville de Detroit. Il sait comment ça se passe. Je serais immédiatement à l'aise. Quant à jouer avec lui, ce serait vraiment fun. Sekou est un super mec, je l'adore, c'est mon gars. Donc oui, ce serait vraiment cool".

Dans les autres options évoquées, évidemment, celle de rejoindre un autre Français qu'il connaît bien : Frank Ntilikina. Killian Hayes se sent plus à l'aise à la mène et on imagine mal les Knicks tenter le diable auprès de leur fanbase en draftant un autre meneur français trois ans après, aussi talentueux soit-il et même si beaucoup au Garden croient encore en Ntilikina. Quoi qu'il en soit, New York s'est bien entretenu avec Hayes.

"Je connais Frank depuis longtemps. Jouer avec lui serait mortel. J'ai discuté avec lui pour lui poser des questions, il sait ce qu'il faut faire pour rester en NBA".

Pour les autres pistes, on sait que Phoenix ne serait pas contre adjoindre une doublure prometteuse à Ricky Rubio à la mène. On sait aussi que San Antonio, a priori hors de portée avec le 11e pick, et Washington, doivent s'entretenir avec Killian Hayes sous peu.

Crédit Photo : LNB

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest