Quand Klay Thompson claquait 60 points en 11 dribbles contre les Pacers

Retour sur une performance complètement folle de Klay Thompson : ses 60 points en seulement 29 minutes et... 11 dribbles !

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / Vidéo
Quand Klay Thompson claquait 60 points en 11 dribbles contre les Pacers

Oh que Klay Thompson va nous manquer cette saison... Victime d'une rupture du tendon d'Achille, l'arrière All-Star va faire une deuxième saison blanche d'affilée. Tellement triste. En attendant, il nous reste des souvenirs de certains de ses cartons les plus mémorables. Comme ses 60 points contre les Indiana Pacers le 5 décembre 2016. Il y a donc 4 ans, presque jour pour jour. Une performance incroyable. Parce que ses 60 points, il les a mis en 29 minutes et en dribblant seulement 11 fois. Du Klay...

Klay Thompson, 60 points en 11 dribbles

Pour l'occasion, retrouvez notre récap de l'époque.

Golden State Warriors 142-106 Indiana Pacers

Il est parfois bon de rappeler aux gens qu'on n'est pas simplement un joueur de complément au milieu d'une constellation de stars, mais bien une star à part entière. Alors que ces derniers temps on parlait surtout de l'excellent début de saison de Kevin Durant et de sa connivence accrue avec Stephen Curry, lui aussi en hausse de régime, Klay Thompson s'est peut-être un peu senti oublié. Du coup, l'arrière All-Star n'y est pas allé de main morte pour se signaler.

Klay ThompsonThompson a profité de la venue des Pacers et de leurs absences défensives pour inscrire 60 points en... 29 minutes et trois quart-temps ! C'est la première fois depuis l'instauration du chrono en NBA qu'un joueur atteint ce total en moins d'une demi-heure et son ratio de 2.07 pt/min et presque identique à celui de Wilt Chamberlain, un ancien Warrior, lorsqu'il a atteint la barre des 100 points. Démentiel !

Le plus jeune des Splash Brothers était sur une autre planète en termes d'efficacité (21/33 dont 8/14 à 3 points, plus 10/11 sur la ligne) et aurait probablement fait encore plus fort si Steve Kerr ne l'avait pas contraint à rester sur le banc lors de l'ultime période. Chacun de ses paniers a été accompagné de célébrations de ses partenaires, hilares et hallucinés à la fois depuis le banc, 42 ans après le dernier carton à 60 points d'un autre Dub, Rick Barry.

Ce chef d'œuvre de Klay Thompson permet quand même de se rendre à nouveau compte qu'aucune autre équipe dans l'histoire du basket moderne n'a pu compter sur une telle force de frappe offensive pour décimer la concurrence. On n'a d'ailleurs probablement pas encore tout vu, puisqu'il reste plus de 60 matches à jouer...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest