Kristaps Porzingis ne voulait plus jouer pour les Knicks

Steve Mills, le Président des New York Knicks, s'est exprimé sur le transfert de Kristaps Porzingis en confiant que le Letton s'était détaché de la franchise.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié

On attendait (et on attend toujours, sûrement jusqu’en juillet) le transfert d’Anthony Davis, on a eu le droit à celui de Kristaps Porzingis. Une bombe balancée hier soir par Adrian Wojnarowski. Le pape du scoop d’ESPN a annoncé l’échange entre les Dallas Mavericks et les New York Knicks centré autour du Letton. La franchise de Manhattan s’est donc séparée du joueur censé incarner l’élément central du projet de reconstruction de l’organisation. Un transfert justifié dans la foulée par Steve Mills, le Président des opérations basket.

« On a le sentiment d’avoir fait ce qu’il fallait. Quand vous réfléchissez à comment construire une équipe, vous ne voulez pas donner un contrat maximum à quelqu’un qui vous fait clairement comprendre qu’il ne veut pas être là », confie le dirigeant.

En prenant la parole de suite, Mills peut éventuellement calmer les fans des Knicks les plus déçus en dictant lui-même la narrative : Kristaps Porzingis ne voulait plus jouer à New York, il allait demander le maximum, il fallait le transférer pour ne pas le perdre sans contrepartie. C’est peut-être vrai ou c’est peut-être plus nuancé.

Mais le Letton est free agent protégé à l’issue de la saison et il est évident que certaines équipes se seraient intéressées à ses services. Avec ses soucis de santé et ses distances prises avec la franchise, on peut comprendre que les Knicks aient été tentés de le transférer. Ils avaient plusieurs offres sur la table depuis quelques jours. C’est à la suite d’un entretien très bref au cours duquel KP a fait savoir qu’il ne voulait plus jouer pour NY que le management a décidé de passer à l’action.

Les Knicks ont récupéré Dennis Smith Jr, le contrat expirant de Wesley Matthews et celui de DeAndre Jordan - l'un des meilleurs amis de Kevin Durant - en plus de deux premiers tours de draft dans l'échange. La franchise disposera de 73 millions de dollars pour recruter cet été, avec donc la possibilité d'ajouter deux joueurs au maximum.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest