ESPN responsable du merdier créé par LaVar Ball ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Rick Carlisle, le coach des Dallas Mavericks, a fortement allumé ESPN après la publication des déclarations de LaVar Ball au sujet de Luke Walton.

Rick Carlisle est le Président de l'Association des coaches NBA. De ce fait, le tacticien des Dallas Mavericks a pour mission de défendre les intérêts de ses pairs à chaque fois que l'un d'entre eux est menacé. Et ce même lorsqu'il s'agit de faire face aux provocations futiles du papa d'un joueur. LaVar Ball a embrasé la toile en déclarant en substance que Luke Walton avait "perdu le contrôle du vestiaire" et qu'il n'était pas "écouté par ses joueurs".

Des propos inflammables. Mais pour Carlisle, c'est aussi ESPN qui met le feu aux poudres en donnant une plateforme au parrain de Big Baller Brand.

"ESPN est l'un des partenaires de la ligue. Et l'un des très bons. Mais les coaches font beaucoup de choses pour aider dans le cadre de ce partenariat. Ils donnent des accès et des interviews. ESPN devrait soutenir les coaches. Publier un article dans lequel le père d'un joueur a un opinion qui est présenté comme légitime altère la relation de confiance que nous avons avec ESPN. Nos coaches sont en colère parce que Luke Walton ne mérite pas ça."

ESPN a beau être un partenaire NBA, le média n'a absolument comme vocation de "soutenir les coaches" et Rick Carlisle le sait pertinemment. Il fait simplement son job en prenant une telle position. Il se devait d'envoyer un message fort, même s'il a bien conscience que les journalistes n'ont pas à écrire ce qui arrangent les coaches ou les joueurs. En revanche, sa position sur LaVar Ball est plus intéressante.

"Je dis juste que les médias devraient faire un meilleur boulot pour déterminer quelles sources sont crédibles."

LaVar est le fils de Lonzo Ball. Mais il n'a pas pour autant une vraie connaissance de ce qui se trame au sein du vestiaire des Lakers. Il est d'ailleurs fortement probable qu'ESPN ait relayé les propos du père en sachant qu'ils créeraient le buzz. Et c'est un fait. La masse aime suivre ses sorties déplacées. Que ce soit pour lui afficher son soutien (parfois) ou pour le descendre en flèche (souvent). Ou alors pour pester leur haine envers ceux qui diffusent les propos du bonhomme. Mais sur le plan comptable, le résultat est le même. Si LaVar Ball n'a que peu de légitimé basket, il devient un personnage médiatique incontournable.