LaVar menace : « Lonzo ira dans l’équipe qui prend mes trois fils »

BasketSessionPar BasketSession Publié

LaVar Ball a trouvé un nouveau chantage - ou une nouvelle technique absurde - pour faire jouer ses trois fistons ensemble en NBA.

Oublions deux minutes la personnalité exubérante de LaVar Ball. Concentrons-nous juste sur le talent de son fils aîné Lonzo Ball. Le deuxième choix de la dernière draft est quand même un très bon joueur d'avenir. Peut-être pas une superstar en puissance mais un vrai meneur avec des défauts, certes, mais aussi beaucoup de qualité basket pour son poste. Avec de tels atouts, il a de quoi réaliser une longue carrière en NBA. A moins que son paternel finisse par tout gâcher. En effet, même depuis la Lituanie, celui-ci s'entête à balancer des déclarations absurdes. Nouvel exemple en date.

« Je veux que mes trois garçons jouent pour les Lakers. Mais si ça ne fait pas, je vais vous dire ce qu'il va se passer. S'ils refusent de prendre LiAngelo (le cadet), je laisse Gelo jouer deux ans avec LaMelo (le dernier) à Prienai. Lonzo sera alors dans sa troisième année et je veux que toutes les équipes le sachent : Lonzo ne prolongera pas avec les Lakers mais il ira dans n'importe quelle équipe prête à prendre mes trois fils. »

Il y a de fortes chances qu'il s'agisse là d'abord d'une provocation volontaire de LaVar Ball pour revenir sur le devant de la scène. C'est juste dommage qu'il continue à se servir de son fils pour se faire sa publicité. Il cherche aussi dès maintenant à faire son lobbying pour LiAngelo Ball. Mine de rien, le garçon de 19 ans a fait quelques matches solides avec l'équipe première de Prienai en Lituanie (dans le vrai championnat, pas le challenge Big Baller Brand trafiqué). Il est loin de la NBA mais il progresse. Avec de vrais pros autour de lui.

Sans forcément désavouer son père publiquement, Lonzo Ball devra peut-être s'expliquer avec les Lakers en interne. Histoire de leur assurer qu'il est le seul maître des décisions concernant sa carrière. S'il ne l'a pas déjà fait. Et surtout en espérant que ce soit bien le cas.