Les finales 2011 et Casey, traumatismes qui ont fait de James un monstre

Assistant aux Dallas Mavericks en 2011, Dwane Casey avait conçu un plan pour arrêter LeBron James. Avec succès. Une stratégie qui a poussé le King à se surpasser pour devenir le joueur qu'il est aujourd'hui.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les finales 2011 et Casey, traumatismes qui ont fait de James un monstre

Il fut une époque où les meilleures défenses NBA savaient comment ralentir LeBron James. Les Dallas Mavericks l’ont exposé au grand jour lors des finales 2011. Dwane Casey, alors assistant défensif de Rick Carlisle, avait monté un schéma simple pour forcer le King à shooter à mi-distance. La tactique consistait à lui couper l’accès au panier tout en lui laissant des espaces à six mètres pour le forcer à tirer. La stratégie a fonctionné à merveille. Le prodige d’Akron est complètement passé à côté de sa série à cette époque.

« Je n’étais pas un aussi bon joueur que maintenant. Je n’étais pas un basketteur complet. Dwane Casey avait monté un plan pour limiter mes points forts tout en me poussant à jouer sur mes faiblesses. Il a donc contribué à faire de moi le joueur que je suis aujourd’hui », explique LeBron James.

Profondément blessé par cette défaite lors de sa première finale avec le Miami Heat, James est revenu plus fort que jamais. Il a travaillé son tir. Au point d’en faire une vraie force. Les Floridiens ont alors gagné le titre en 2012. Puis en 2013, alors que les San Antonio Spurs avaient employé la même tactique que Dwane Casey. Le coach, aux Toronto Raptors depuis le sacre avec les Mavs, emploie toujours la même stratégie quand il affronte le meilleur joueur du monde. Et les Cleveland Cavaliers ont sorti les Canadiens deux fois et mènent 2-0 dans la série en cours…

A LIRE AUSSI : LeBron James a rarement été aussi fort en playoffs

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest