LeBron a disparu au pire moment dans le game 1

LeBron a disparu au pire moment dans le game 1

Pris de vitesse par les Rockets comme tous ses partenaires, LeBron James devra faire mieux dans la suite de la série contre Houston.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Houston Rockets ont créé une petite sensation la nuit dernière en remportant le game 1 de leur demi-finale de Conférence contre les Los Angeles Lakers. Quarante-huit heures après un game 7 éprouvant nerveusement contre Oklahoma City, on ne pensait pas voir les Texans autant à la fête. Malgré tout, ce n'est qu'un match et il est un peu tôt pour tirer le signal d'alarme pour les Lakers. Ce n'est pas pour ça qu'il ne faut pas souligner ce qui n'a pas été. Notamment du côté de LeBron James.

L'idée n'est pas de tirer à boulets rouges sur le King. Malgré ses difficultés à enfoncer PJ Tucker et à être aussi rayonnant que d'habitude, LeBron n'a pas été catastrophique pendant la majeure partie du match. En le voyant postériser Russell Westbrook en 1e mi-temps, on se disait même qu'il allait gentiment monter en puissance et faire régner sa loi. Le vrai problème, à vrai dire, c'est sa disparition dans le 4e quart-temps.

Durant les 12 dernières minutes, celles-là même où Houston a nettement pris le dessus (27-18), LeBron James a pris trois tirs et les a tous manqués. Quelle qu'en soit la raison, il n'a pas non plus réussi à aller une seule fois sur la ligne. Pendant la majeure partie de ce dernier quart-temps, les Lakers étaient à au moins 10 points derrière, mais la prise de contrôle dont on le sait capable, même à 35 ans, n'a jamais eu lieu. Zéro point pour LeBron dans le 4e quart-temps, c'est un fait rarissime. Cette mésaventure ne lui était arrivée que deux fois dans sa carrière en playoffs.

Houston Rockets, petits mais costauds

Ça n'arrive pas souvent, mais l'ancienne star des Cavs et du Heat a semblé incapable d'activer le mode "beast" dont il nous a si souvent gratifiés. Une raison à cela : la vitesse à laquelle Houston a attaqué, défendu et tout simplement joué au basket.

"Je crois vraiment que c'est leur vitesse qui nous a posé problème. Tu as beau regarder ça en vidéo pour t'y préparer, tu ne comprends pas ce que c'est jusqu'à ce que tu y goûtes en vrai. C'est ce qui nous est arrivé ce soir. On est prévenus pour le game 2.

Comment est-ce qu'on s'adapte ? Et bien il ne s'agit pas que de la vitesse de jambes, mais aussi de la vitesse des mains. A chaque perte de balle, tu n'as pas le temps de réagir. [...] On peut s'y habituer quand jouant à nouveau contre eux. On ne peut pas reproduire cette vitesse à l'entraînement", a expliqué LeBron James devant la presse après le match.

C'est aussi au niveau de l'agressivité que LeBron et ses camarades ont péché. Lorsque le King donne le ton et le tempo sur cet aspect-là du jeu, le groupe suit et peu d'équipes sont capables de tenir la distance.

Il aurait fallu, et il faudra, que le #23 soit capable de reproduire des séquences comme celle ci-dessous dans le 3e quart-temps. Son impact physique et sa capacité à remonter le terrain comme un dragster restent affolants...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest