Encore plus de responsabilités pour LeBron James, une mauvaise idée ?

Déjà le point central des Los Angeles Lakers, LeBron James va devoir encore hausser son niveau de jeu en l'absence d'Anthony Davis.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Encore plus de responsabilités pour LeBron James, une mauvaise idée ?

Cinq mois et des poussières après avoir décroché un nouveau sacre NBA, les Los Angeles Lakers sortent déjà du confort qui accompagne habituellement les champions en titre la saison suivante. En effet, ils évoluent sans Anthony Davis – blessé au tendon d’Achille et peut-être indisponible pendant plusieurs longues semaines (mois ?) – et viennent de perdre trois de leurs quatre derniers matches. Pas de panique, bien sûr, mais LeBron James et ses partenaires font face à un challenge.

« J’ai le sentiment que nous mettons beaucoup de pression sur Bron », confie Kentavious Caldwell-Pope. « On sait déjà ce qu’il va nous apporter. Donc nous autres devons continuer à jouer dur et sans soucier du reste. »

Est-ce vraiment aux joueurs de devoir d’en faire plus et de hausser leur niveau de jeu en l’absence de Davis ? La logique voudrait que certains d’entre eux, comme Montrezl Harrell, Kyle Kuzma ou Dennis Schröder (en quarantaine pendant sept jours) prennent le relais en attaque. Mais LeBron James voit la situation autrement.

« Ils font leur boulot. Ils font même mieux que ça. Je pense que c’est un défi pour moi. C’est à moi de m’ajuster. Cela fait un an et demi que nous n’avons pas été privés d’Anthony pendant une longue période. C’est à moi de m’ajuster et de trouver comment être encore plus efficace pour que l’on gagne des matches », explique le King.

Mais est-ce vraiment judicieux ? LeBron James a fêté ses 36 ans et il dispute sa 18ème saison NBA. Il est toujours incroyablement fort, avec 25-8-8 de moyenne. Sauf qu’il joue beaucoup et assume déjà énormément de responsabilités en attaque. Il va avoir besoin de jus en playoffs si les Lakers veulent faire le doublé. Lors de sa première saison en tant que seule superstar des Angelenos, ils avaient mené l'équipe à la quatrième place de la Conférence Ouest avant de se blesser. La franchise hollywoodienne avait alors perdu pied et manqué les playoffs.

Le groupe a bien changé depuis. De toute façon, avec leur défense, leur vécu collectif, leur QI basket et leur effectif, les joueurs de L.A. devraient s’en sortir sans trop de soucis jusqu’au retour d’AD.

Anthony Davis, son indisponibilité augmente… et les craintes aussi

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest