LeBron James lâche un message fort en conf d’après-match

LeBron James n'avait pas envie de parler que du match après la défaite des Lakers. Il y a des sujets bien plus importants à ses yeux.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James lâche un message fort en conf d’après-match

Après quatre mois sans jouer officiellement, les Los Angeles Lakers sont revenus aux affaires cette nuit. Mais les premiers mots de LeBron James n’avaient rien à voir avec la défaite 108-104 des Los Angeles Lakers ou la reprise de la NBA.

Certains joueurs envisageaient de ne pas prendre part à cette fin de saison. Ils avaient peur qu’elle détourne l’attention d’enjeux plus importants comme la lutte pour les égalités sociales. D’autres, au contraire, pensaient que la reprise de la NBA permettrait d’avoir une plateforme parfaite pour faire passer les messages. LeBron James en faisait partie.

Il avait annoncé qu’il ne porterait pas de message à caractère social sur son maillot. Mais qu’il mènerait le combat sous d’autres formes. Il n’a pas perdu de temps. Il a directement commencé sa première conférence d’après-match en réclamant justice pour Breonna Taylor.

« Premièrement, je veux continuer à mettre en lumière le besoin de justice pour Breonna Taylor et sa famille, et tout ce qui se passe actuellement », a expliqué la star des Lakers avant d’enchaîner sur la question qui lui était posée.

LBJ, qui avait marqué « #Justice4BreonnaT » sur ses sneakers, ne s’est pas contenté d’une phrase pour la forme, en début de conf’ :

« Nous voulons que les policiers qui ont commis ce crime soient arrêtés. (…) En tant que l’un des leaders de cette ligue, je veux que sa famille sache, et que je veux que l’état du Kentucky sache, que nous sommes avec elle et que nous voulons la justice. C’est de ça qu’il s’agit. »

Alors que les quatre policiers impliqués dans le meurtre de George Floyd ont été licenciés et poursuivis en justice, seul un des trois policiers impliqués dans la mort de Breonna Taylor a été viré. Aucun n’a été inculpé.

LeBron James a également souligné le manque de progrès lors de ces dernières années en matière de justice sociale :

« En 2016, Barack (Obama) était notre président. On sait ce qui se passe maintenant. Est-ce que c’est un progrès ? Je pense qu’on peut tous se mettre d’accord ici pour dire qu’il n’y a pas eu de progrès. »

C’est pour cette raison qu’il ne voit pas « Black Lives Matter », l’expression née après l’acquittement de George Zimmerman, le meurtrier de Trayvon Martin en 2013, comme un mouvement. Pour LeBron James, c’est quelque chose de permanent, pas un « mouvement » :

« Beaucoup de gens utilisent cette analogie et parlent de Black Lives Matter comme d’un mouvement. Ce n’en est pas un. Quand vous êtes noir, ce n’est pas un mouvement. C’est un mode de vie. (…)

Je n’aime pas le mot ‘mouvement’ parce que, malheureusement, en Amérique et dans cette société, il n’y a pas eu de satané mouvement pour nous. Il n’y en a pas eu. »

Bien évidemment, la star des Los Angeles Lakers n’est pas le seul joueur à avoir livré un message fort après le match. Paul George l’a fait la veille. Bien d’autres ont utilisé les micros après les entraînements ou les matches ces derniers jours pour le faire. Les joueurs NBA sont bien décidés à jouer, mais sans laisser le retour au jeu faire tomber les problématiques sociétales dans l’oubli. LeBron James en tête.

Car avec son statut, c’est probablement lui qui est le plus grand porte-parole dans la ligue. Un rôle qu’il embrasse parfaitement. Qu’on apprécie ou pas le joueur, LBJ est décidément more than a player.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest