Les 10 déceptions de ce début de saison

Les 10 déceptions de ce début de saison

Tour d’horizon des joueurs et/ou des équipes qui ne répondent pas aux attentes placées en eux après deux semaines de compétition.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Préc.1 / 5Suiv.

Avant la vague de commentaires : OUI, OUI, OUI, OUI, on sait que la saison est encore longue. Merci. OUI, OUI, OUI, OUI, on sait qu’il ne faut pas juger hâtivement ce qui se trame sur les parquets NBA avant la mi-décembre, voire la mi-janvier, voire la mi-avril… mais deux semaines de compétition, c’est tout de même une opportunité de jeter un œil aux premières tendances qui se dessinent. Même si certaines d’entre elles ne seront peut-être plus vraies dans un mois. Ou même une semaine. Il y a tout des joueurs et des franchises qui nous ont déçu depuis le coup d’envoi de la saison et nous avons tenu à les mettre en avant tout en réfléchissant à des solutions pour sortir de cette mauvaise passe.

Oklahoma City Thunder

Quel départ pourri. Et dire que nous en avons fait l’un de nos favoris pour les finales de Conférence à l’Ouest. Pour l’instant, le Thunder est loin d’être au niveau. Il a fallu affronter une équipe des faibles Phoenix Suns, en déplacement, fatigués par un match disputé la veille et privés de leur meilleur joueur Devin Booker pour qu’Oklahoma City décroche sa première victoire de la saison. Après quatre défaites de rang. Alors, certes, la franchise a joué quelques grosses cylindrées (Golden State en ouverture, Boston). Mais tout de même.

Cet effectif aspire à mieux. Parce qu’il y a du talent à tous les postes. Et pourtant toujours pas le bon mix, toujours pas la rotation idéale et définie qui pourrait permettre au Thunder de sortir de son chaos permanent. Billy Donovan constitue la grande déception au sein la déception globale que constitue cette équipe. Le coach n’a pas de systèmes pour exploiter les qualités de son groupe. Et le tout se résume à du « hero ball » trop improvisé avec une trop faible efficacité. OKC est l’équipe la moins adroite de la ligue ! 41,2% de réussite aux tirs !

Il faut une philosophie de jeu clarifiée et une meilleure répartition des rôles. Bon, et aussi de meilleurs shooteurs. Les dirigeants devraient presque déjà virer Donovan et à repartir avec de nouvelles bases (après tout, Paul George a signé sur le long terme, ils n’ont pas le même sentiment d’urgence que l’an dernier). Mais bon, les automatismes devraient se recréer au fil des semaines. Le Thunder va remonter au classement. Jusqu’à ce que le fond du problème resurgisse en playoffs.

Lire la suite
Préc.1 / 5Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest