Comment l’intelligence de Draymond Green a sauvé les Warriors

Draymond Green n'a pas besoin de faire d'énormes stats pour peser sur un match. Sa lecture du jeu sur la dernière action contre Toronto a été décisive.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Comment l’intelligence de Draymond Green a sauvé les Warriors

Draymond Green a beau ne plus afficher de statistiques aussi impressionnantes que lors de ses meilleures années, il reste un élément indispensable aux Golden State Warriors. Contre les Clippers vendredi, on avait déjà vu l'intérieur réussir une fin de match décisive grâce à son intelligence de jeu, après une partie poussive. Il avait alors pointé du doigt les "gens qui ne connaissent pas le basket et se contentent des highlights", tout en reconnaissant qu'il avait été en difficulté.

Dimanche, Green a vu son équipe dilapider 17 points d'avance contre Toronto avant un money time électrique. Grâce à l'adresse sur la ligne de Damion Lee, les Warriors ont pu reprendre un point d'avance à 4 secondes de la fin. C'est sur la dernière possession des Raptors que l'on a vu que le QI basket de Draymond Green était encore une arme importante pour Golden State.

Batum décisif, Draymond indispensable, le mystère Payne, Keldon qui ? 5 enseignements de la semaine

Avec 4 secondes à jouer, donc, les Warriors ont dû contenir une dernière offensive des Raptors. Avant même que Kyle Lowry n'ait effectué la remise en jeu, Green avait déjà lu ce qui allait se passer ou en tout cas ce qui pouvait se passer.

On le voit ainsi d'abord prévenir Kevon Looney que Norman Powell est susceptible de couper dans le corner. Powell essaye d'en jouer pour dérouter son vis à vis, mais Draymond Green est déjà occupé à avertir Kelly Oubre que Fred VanVleet va faire un backscreen. L'action se lance et ce dernier fait un backscreen sur Green et coupe bien vers Anunoby en direction du corner. Draymond signale le switch et rattrape son court retard sur Anunoby.

Lowry n'a d'autre choix que de servir Siakam très au large. Le Camerounais a pour seule solution de jouer la gagne tout seul au vu du faible temps qu'il reste. Il attaque donc Wiggins avec un turnaround jump shot compliqué - qui ne passe pas si loin cela dit - et manque le game winner.

Si les Warriors parviennent à surmonter l'absence de Klay Thompson et les possibles soirées sans de Stephen Curry (2/16 cette nuit), ce sera sans doute grâce à l'intelligence d'une autre légende locale.

La séquence décryptée par Basketball Coach

Draymond Green compte bien secouer les Warriors !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest