La deadline complètement folle des Clippers

Les Los Angeles Clippers sont restés bloquer pendant plusieurs heures dans leur avion avant de finalement arrêter l'appareil pour laisser descendre Byron Mullens et Antawn Jamison !

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La deadline complètement folle des Clippers
[caption id="attachment_126339" align="alignleft" width="300"] Antawn Jamison a dû quitter l'avion soudainement...[/caption] Deadline NBA oblige, les joueurs susceptibles d’être transférés sont accrochés à leur téléphone et surveillent Twitter. Les dirigeants passent des coups de fil, échangent des SMS avec leurs homologues des autres franchises et finissent parfois par conclure des transferts. Les journalistes se déchaînent sur les réseaux sociaux. Les Los Angeles Clippers étaient eux dans l’avion alors que la deadline approchait à l’horizon. Enfin, le staff et les joueurs étaient dans l’avion mais l’appareil n’a pas bougé d’un poil.
« Personne ne parlait. Le capitaine disait que le retard était dû à la météo. Des conneries… on attendait la deadline », témoigne Matt Barnes à ESPN.
La franchise devait se rendre à Memphis, où ils affronteront les Grizzlies ce soir. Difficile de se concentrer dans ces conditions.
« Tout le monde était en sueur. C’est juste du business mais c’est dur. On est resté dans l’avion pendant deux heures, en silence, à regarder Twitter. »
Originaire de Santa Clara, Matt Barnes est revenu jouer à Los Angeles pour être plus proche de sa famille. Il ne voulait donc pas quitter les Clippers. D’autant plus qu’une rumeur l’envoyait à New York en compagnie de Darren Collison et en l’échange d’Iman Shumpert notamment.
« Je ne regarde pas vraiment Twitter mais là j’étais scotché dessus à rafraîchir toutes les deux minutes. Quelqu’un a annoncé que le transfert (entre les Knicks et les Clippers) était officiel et je me suis dit ‘ça y est, je dois partir d’ici’. Finalement Blake (Griffin) m’a dit que ce n’était pas officiel. »
Quelques minutes avant la deadline, le commandant de bord s’est enfin décider à démarrer l’avion. Sauf qu’entre temps, Byron Mullens et Antawn Jamison ont finalement été transférés, respectivement aux Philadelphie Sixers et aux Atlanta Hawks.
« On a dû arrêter l’avion pour les laisser descendre ».
Aussi fou que ça puisse paraître, l’avion s’est finalement arrêté et Antawn Jamison et Byron Mullens ont quitté leur coéquipier, comme ça, d’un coup. On a beau savoir que c’est un business, ça surprend toujours…
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest