- LAL
- NYK
- DET
- BKN
- SAS
- IND

Lou Williams est en train de tuer la course au 6th man

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Après son sacre en 2015, Lou Williams carbure tellement qu'une nouvelle couronne de "meilleur remplaçant" lui semble déjà promise.

Lou Williams est toujours l'un des usual suspects quand se pose la question du 6th man of the year. Vainqueur en 2015 après un superbe exercice avec les Toronto Raptors, l'arrière des Los Angeles Clippers est sans doute dans la forme de sa vie depuis la fin de l'année 2017. A tel point qu'après un flou de quelques semaines, le voilà en train de prendre seul les commandes de la course au trophée individuel.

Le début de saison mitigé des Californiens a vu Williams se transformer en machine à détruire. Auteur de 33 points lors du succès des siens face à Memphis mardi, l'ancien joueur des Sixers, des Hawks et des Lakers n'a pas d'égal en matière de scoring en sortie de banc en ce moment. Cette performance est la 8e à 30 points ou plus de sa part en tant que remplaçant cette saison. Outre Lou Williams, seuls sept joueurs ont atteint cette barre des 30 points depuis la rentrée et seul Rodney Hood du Jazz l'a fait à deux reprises... Dans le viseur de Williams, le record de Ricky Pierce lors de la saison 1989-1990 avec 17 matches à au moins 30 points.

Le MVP de la ligue (Most Valuable Polygamous) a tellement performé ces derniers temps qu'il a été élu meilleur joueur de la semaine dans la Conférence Est. Il faut dire qu'avant ce joli coup de chaud contre les Grizzlies, le joueur de 31 ans avait mis le feu aux Hornets avec 40 points et 8 passes à 57%.

La grande force de Lou Williams depuis qu'il porte le maillot des Angelenos, c'est aussi sa faculté à aller sur la ligne. Sur les trois derniers matches, il a ainsi provoqué 41 lancers (il en a mis 38), bien plus que la majeure partie des arrières (même titulaires) de la ligue.

"Lorsqu'un joueur comme lui arrive à aller aussi souvent sur la ligne, il est indéfendable",  a déploré JB Bickerstaff, le coach des Grizzlies, sur ESPN après la rencontre.

Doc Rivers, qui a encore dû déplorer une hécatombe de blessures cette saison, a vu Lou Williams initier le retour aux affaires des Clippers dans la Conférence Ouest. Avec quatre victoires de rang et le retour de Blake Griffin, les Californiens frappent à la porte du top 8, à une petite victoire des New Orleans Pelicans. La post-saison, justement, est le talon d'Achille du numéro 23 des Clippers. Chaque saison ou presque, sa production baisse drastiquement lorsque les matches sont plus serrés et les défenses plus rugueuses. Sa défense, justement, est si erratique en situation de playoffs que son temps de jeu s'en ressent traditionnellement. Après avoir possiblement plié la course au 6th man, Lou Williams pourra sans doute se pencher sur cette problématique. Comment aider son équipe dans des matches couperets et avec la même efficacité qu'en saison régulière ?

Les stats de Lou Williams

SeasonTeamGMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPFPts
2017-18LAC3531:186.915.344.72.76.740.65.35.989.80.52.12.64.82.70.80.11.421.7