114 DET
120 MIN
116 BOS
106 DAL
116 NOP
122 HOU
109 SAS
113 MEM
108 GSW
122 UTA
98 LAC
88 TOR

Luka, c’est plus fort que toi

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Luka Doncic a démarré la saison 2019-2020 en trombe. Jusqu'où peut-il emmener Dallas ? Peut-il avoir son mot à dire pour le MVP et/ou une place au All-Star Game ?

A l'Ouest, il y a du nouveau et ce sont peut-être bien les Dallas Mavericks qui vont en profiter. Sauf redressement inattendu, les Golden State Warriors ne joueront pas les playoffs cette saison. Trois mois sans Stephen Curry, ni Klay Thompson et avec un Draymond Green en load management, ça n'augure rien d'autre qu'une place de choix au moment de la loterie. Idem pour Oklahoma City, qui vit une saison de transition et ne devrait pas nager dans les eaux du top 8. Voilà qui devrait libérer deux spots pour la post-saison pour des équipes absentes des débats la saison dernière. Après quasiment quinze jours de saison régulière, les Mavs ont un avantage certain sur les autres prétendants. Ils possèdent Luka Doncic.

On a déjà parlé en long et en large du potentiel du Slovène et de sa première très belle saison en NBA. Ses statistiques moyennes en tant que rookie n'étaient pas sans rappeler celles d'un certain LeBron James. Aujourd'hui, Doncic ne se contente pas de convoquer le souvenir du jeune LeBron. Il est capable de livrer des duels acharnés au "King" d'aujourd'hui, comme lors du thriller achevé en prolongation vendredi dernier. Comme LeBron, qui n'a pas manqué de lui lancer un admiratif "You're a bad motherfucker" après leur confrontation, Luka Doncic est capable de porter une équipe sur ses épaules.

L'échantillon est faible, 6 matches, mais la montée en puissance de l'ancien Madrilène par rapport à la saison dernière tend déjà à confirmer ce que l'on pressentait : le garçon est déjà un franchise player et son niveau du moment le place, a minima, dans les 15 ou 20 meilleurs basketteurs de la ligue. A seulement 20 ans, Doncic joue avec la maturité d'un vétéran. Une assurance compréhensible quand on a guidé le Real Madrid jusqu'au titre en Euroleague et la Slovénie sur le toit de l'Europe avant d'avoir son permis de conduire.

La nuit dernière, le n°77 des Mavs a également montré qu'il ne choisissait pas ses matches. Après avoir brillé lors d'un match de gala contre les Lakers, Luka Doncic a imposé sa patte et dominé son sujet contre Cleveland, l'un des cancres de la ligue. Avec 29 points, 15 passes et 14 rebonds en 34 minutes, "Cool-Hand Luka" est devenu le deuxième joueur de l'histoire à boucler deux rencontres de suite à au moins 25-15-10. Le 11e triple-double de sa jeune carrière lui permet, déjà, d'en compter quatre de plus que Magic Johnson avant l'âge de 21 ans. Les grands joueurs réussissent des masterclasses quel que soit l'adversaire. Luka Doncic est de cette trempe-là.

All-Star ? MVP ? Tout est permis

Cette saison 2019-2020 est encore jeune, mais on peut se demander jusqu'où iront Dallas et son prodige. Le fameux "sky is the limit" semble de mise. Les playoffs ? C'est tout à fait jouable comme expliqué plus haut, d'autant que Kristaps Porzingis est bien plus en jambes que ce que l'on aurait cru après une aussi longue absence. Au-delà ? Cela dépendra sans doute de la capacité de Doncic à maintenir ce niveau sur 82 matches. Il a beaucoup travaillé physiquement durant l'intersaison, justement pour être mesure de supporter des efforts plus intenses.

Sur le plan individuel, on peut tout imaginer. Les places pour le All-Star Game à l'Ouest sont assez chères, mais sa popularité est grandissante, aussi bien auprès des fans que des coaches. Son style de jeu se prête plutôt bien à l'événement et on a dans l'idée qu'il ne prendrait pas l'événement à la légère.

Et les récompenses individuelles ? En dehors des usual suspects que sont LeBron James, Giannis Antetokounmpo, James Harden, Kawhi Leonard et Anthony Davis, Luka Doncic peut avoir son mot à dire pour le titre de MVP. Le Slovène tourne pour le moment à 26.7 point, 10.3 rebonds et 9.5 passes de moyenne à 46.4% d'adresse. S'il ne parvient pas à se mêler durablement à la lutte, Doncic peut très bien prétendre à d'autres distinctions. Une place dans l'une des trois All-NBA Teams n'aurait rien d'utopique. Pourquoi pas le MIP, également, vu sa hausse de régime amorcée depuis la reprise ?

Sur le plan statistique, ce qu'il est en train de faire, notamment en matière de triple-doubles, laisse penser que l'on tient peut-être déjà un successeur à Russell Westbrook. Pas pour le style de jeu explosif et pétaradant, bien sûr, mais pour la capacité à boucler une saison en triple-double de moyenne comme seul Oscar Robertson y était parvenu. La polyvalence de Doncic, techniquement et physiquement capable de jouer sur les postes 1, 2, 3 et 4 selon les circonstances, lui permet d'entrevoir un nombre élevé de rebonds et de passes, notamment grâce à sa très prometteuse connexion avec Porzingis.

Encore un petit mois à cette cadence - il en est capable - et on aura sans doute une idée plus précise de ce que Luka Doncic sera capable d'accomplir sur tous les fronts cette saison. On a quand même dans l'idée que le garçon n'est pas du genre à prendre son temps et battra quelques records de précocité sous peu...

Les stats de Luka Doncic en 2019-2020

SeasonTeamGMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPts
2019-20DAL635:318.718.746.43.29.035.26.27.780.41.78.710.39.54.71.50.226.7