March Madness : Recap du 3e jour

Voici en intégralité et en détail, les récaps de tout ce qui s’est passé hier en NCAA.

AlepHPar AlepH  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / NCAA
March Madness : Recap du 3e jour

South

Florida (#1) 61–45 Pittsburgh (#9) Une victoire facile pour Florida, bien aidée par le talent offensif de Frazier, Prather, mais surtout Scott Wilbekin hier soir (21 points). Mais il faut aussi noter la performance de notre petit frenchy Will Yeguete, auteur de 8 points et 4 rebonds en 23 minutes, qui aura aidé a éteindre complètement le star de Pittsburgh, Lamar Patterson, qui se contentera de 8 points à 3 sur 11, loin de ses standards habituels. Ils seront opposés au prochain match au vainqueur de Stephen F.Austin vs UCLA. Dayton (#11) 55–53 Syracuse (#3) Nous savions que la défense de Dayton était très bonne, au point de rivaliser avec la défense d'Ohio State. Mais nous ne savions pas qu'il serait capable de geler le jeu léché de Syracuse, et plus encore de les battre ! Si Tyler Ennis finira le match à 19 points, il n'aura jamais réussi à trouver de solutions propres (il aura loupé 14 de ses 21 shoots, dont le buzzer beater final, et n'aura pu distribuer que 3 petites passes). Nous aurions aimé voir Ennis, Cooney et consorts un peu plus, mais il est toujours rafraîchissant de voir des équipes comme Dayton réaliser ce genre de performances. Ils rencontreront le vainqueur de Stanford / Kansas au Sweet Sixteen, donc vraisemblablement Kansas, et nous avons hâte de voir ce que donnera leur défense face à Andrew Wiggins.

West

North Dakota State (#12) 44–63 San Diego State (#4) Nous présentions ce match comme l'opposition entre Xavier Thomas pour SDSU et Lawrence Alexander pour NDSU. Comme prévu, les Aztecs auront largement dominé North Dakota State au rebond et dans le jeu intérieur, et il fallait qu'Alexander domine son vis à vis. Manque de chance, Thomas aura mis 30 points et distribué 5 passes, quand le meneur de NDSU aura mis 3 points à 1 sur 9. Une victoire facile dans ces conditions pour San Diego State. Un gros gros match les attends au prochain tour face au vainqueur d'Arizona / Gonzaga. Oregon (#7) 77–85 Wisconsin (#2) Comme annoncé, ce match voyait s'opposer Joseph Young à tout l'équipe de Wisconsin. Joseph Young aura fait tout ce qu'il a pu avec 29 points, et aura bien été aidé par Jason Calliste (20 points). Mike Moser aura été honnête, mais pas assez performant encore (12 points mais seulement 2 petits rebonds). Le match était extrêmement serré jusqu'au bout, mais les Ducks n'auront jamais réussi à trouver Joseph Young dans la dernière minute de jeu et auront dû se rabattre sur d'autres joueurs pour tenter de planter les shoots égalisateurs. Un hommage à l'effort collectif, notamment défensif, et au coaching de Wisconsin.Les Badgers rencontreront le vainqueur de Baylor / Creighton au Sweet Sixteen. Une rencontre pour laquelle ils seront favoris.

East

Harvard (#12) 73–80 Michigan State (#4) Harvard aura réalisé une belle performance, notamment au niveau offensif, comme à leur habitude, mais les Spartans étaient définitivement trop forts. Michigan State aura pu se contenter d'un « trio » plutôt que d'un "quator", puisque Keith Appling aura été très discret, bloqué par les fautes (2 points). Après l'énorme performance de Payne et ses 41 points au second tour, c'était au tour de Dawson de briller (26 points et 9 rebonds). Gary Harris (18 points, 5 passes) et Adreian Payne (12 points) auront quant à eux enfiler leur costumes de lieutenants. C'est la grande force des Spartans, que de savoir trouver le joueur bénéficiant du match up le plus favorable et qui va porter l'équipe. Il n'y a pas de question d'égo dans cette équipe. Ils affronteront les vainqueurs de Virginia / Memphis au Sweet Sixteen dans un match pour lequel ils partiront favoris. Connecticut (#7) 77–65 Villanova (#2) Alors que nous espérions une victoire du collectif de Villanova, UConn et Shabazz Napier ont décidé qu'il en serait autrement. Tout le monde sait que Napier était un bon joueur, parmi les tout meilleurs universitaires américains, mais tout le monde sait aussi que Napier peut se trouver méchamment. Hier soir, il était dans un très bon jour (25 points à 9 sur 13) et a porté les Huskies vers un Sweet Sixteen où on ne les attendaient pas forcément. Le plus étonnant dans la victoire de UConn, c'est que l'effort a été collectif, un peu comme en début d'année. Les Huskies auront trouvé un fond de jeu au bon moment. Boatright & Daniels, les lieutenants, n'auront pas été transcendants, mais Giffey (11 rebonds), Kromah (12 points et sutout 4 interceptions), et Samuel (11 points) auront été très précieux. Ils rencontreront le vainqueur d'Iowa State / North Carolina au prochain tour.

Midwest

Saint Louis (#5) 51–66 Louisville (#4) Un match assez à sens unique, très défensif, qui aura vu le collectif offensif de Saint Louis s'effrondrer, incapables notamment de planter des tirs extérieurs. Du côté de Louisville, les joueurs étaient trop talentueux pour trouver des solutions, même si leur scoreur Russ Smith n'était pas dans un très bon jour (11 points à 3 sur 10 et 7 pertes de balles). Les Cardinals doivent faire attention, leur rencontre face au vainqueur de Wichita State / Kentucky sera beaucoup plus compliquée. Texas (#7) 65–79 Michigan (#2) Nous voyions Texas l'emporter, notamment grâce à leur secteur intérieur et leurs arrières. Et bien c'est tout l'inverse qui s'est passé. Cameron Ridley et Javan Felix se seront bien troué pour les Longhorns et auront été respectivement dominés par Jordan Morgan (15 points, 10 rebonds) et Caris LeVert (14 points). Nik Stauskas (17 points et 8 passes) & Glenn Robinson III (14 points) auront réalisé un match honnête, mais pas forcément suffisant pour s'imposer contre Texas si les second couteaux n'avaient pas sorti de gros matchs. Mitch McGary était sorti de sa boîte l'année passée pour les Wolverines, c'est Jordan Morgan qui semble remplir ce rôle cette année. Les Wolverines rencontreront le gagnant de Tennessee / Mercer. En somme, nous avons toutes les chances de voir Jarnell Stokes (Tennessee) affronter Glenn Robinson III au Sweet Sixteen.

Les matchs de la nuit

Stephen F.Austin (#12) – UCLA (#4) : nous aimons UCLA, et ils ont trop de fond de jeu pour se laisser surprendre selon nous. Il leur faudra être combatifs cependant, ce qui leur fait parfois défaut. Stanford (#10) – Kansas (#2) : Kansas sans hésitation Arizona (#1) – Gonzaga (#8) : Arizona, grâce à sa défense à tous les postes Baylor (#6) – Creigthon (#3) : Baylor, parce que nous imaginons Cory Jefferson faire un travail défensif bien sale sur Doug McDermott Virginia (#1) – Memphis (#8) : Memphis est trop instable, Virginia trop solide au niveau de son collectif, pour nous, une victoire pour Virginia même si Memphis a de sérieuses chances. North Carolina (#6) – Iowa State (#3) : Si la loi des série se vérifie, UNC doit se trouver après un bon match face à Providence, alors nous mettons notre billet sur Iowa State. Un match serré sur le papier. Wichita State (#1) – Kentucky (#8) : Kentucky, parce que nous pensons que Julius Randle va faire parler la poudre, et les Wildcats ont les outils défensifs pour éteindre Early, le poumon de Wichita State Tennessee (#11) – Mercer (#14) : Tennesse, parce que Jarnell Stokes. Il lui faudra tout de même se méfier, les ailiers de Mercer ont réussi à dominer Jabari Parker & Rodney Hood, ce qui n'est pas rien vous en conviendrez !
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest