LeBron James : « Lorsque nous sommes tous les trois au top, c’est très dur de nous battre »

Les Three Amigos du Miami Heat ont réalisé une grosse performance cette nuit pour porter leur équipe vers la victoire face aux Spurs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James : « Lorsque nous sommes tous les trois au top, c’est très dur de nous battre »
"La mort du Big Three a été sur-estimée". Micky Arison était fier de son coup, hier soir. Le proprio du Miami Heat n'a pas tardé à savourer sa revanche devant les journalistes présents à l'issue de la rencontre. Non, ses trois mousquetaires ne sont pas vaincus. Les deux défaites face aux San Antonio Spurs et les pâles copies de Chris Bosh et Dwyane Wade depuis quelques jours ont relancé les spéculations autour d'une fin de l'ère des Three Amigos à South Beach lors de l'été 2014, voire même avant. Magic Johnson, jamais le dernier à exposer son opinion, prévoyait la fin du trio de superstars de Miami, constitué dans la folie et la stupeur générale il y a trois ans de cela maintenant. [superquote pos="d"]"On ne va pas laisser LeBron seul, on sera toujours là pour l'aider." Chris Bosh[/superquote]Il ne fallait pas aller trop vite en besogne. Comme souvent, LeBron James et ses deux compères ont réagi sur le terrain. Le Miami Heat a été construit autour de ses trois stars et il aurait été impossible de voir Mario Chalmers, Mike Miller et consort tirer les champions en titre vers le haut durant l'intégralité des finales NBA. L'équipe appartient aux Three Amigos (enfin, à LeBron quoi), les autres sont là pour aider, compléter le travail mais pas pour en être les locomotives.
"Cela repose sur nos épaules", assure James en conférence de presse. "on devait trouver un moyen de gagner ce match. Lorsque nous sommes tous les trois au top, c'est très dur de nous battre."
Reedem team. Les Spurs peuvent en témoigner, Gregg Popovich le premier. Très bien organisés jusqu'alors, les Texans ont paru quelque peu dépassé la puissance de feu des Floridiens.
"Quand Bosh, James et Wade jouent de cette manière et que nous les aidons comme nous l'avons fait ce soir, notre équipe aura des difficultés. Quand ils jouent comme ça, vous avez intérêt à réaliser le match parfait", lâchait Pop, après coup.
Parlons peu, parlons chiffres. A eux trois, les stars du Heat affichent 85 points au compteur, auxquels s'ajoutent 30 rebonds et 9 passes décisives. A titre de comparaison, les Three Amigos ont inscrits 43 points dans le Game 3, 39 dans le Game 2 et 48 lors de l'ouverture des finales NBA. Chris Bosh totalise plus de 20 points (et 13 rebonds !) pour la première fois depuis le troisième match des demi-finales face à Chicago, LeBron James a enfin trouvé le rythme et Dwyane Wade était "en mode Flash" selon ses coéquipiers. [caption id="attachment_116889" align="alignright" width="300"] James et Wade se sont auto motivés pendant tout le match. Et ça a été efficace.[/caption] Difficile de vraiment savoir qui de James ou Wade a tiré l'autre vers le haut mais il est indiscutable que le retour en forme du joueur de 31 ans a fait le plus grand bien aux champions en titre. D-Wade symbolise le retour en force du Big Three. C'est simple, c'est la première fois depuis le mois de mars qu'il tente plus de 20 tirs...
"Tout dépendait de comment, Chris, LeBron et moi allions mener l'équipe à la victoire. Nous devions tous avoir un impact sur le match d'une manière ou d'une autre."
Du coup, le Miami Heat a fait la total. LeBron, en plus de ses 33 points, termine avec 11 rebonds, 2 interceptions et 2 contres. Chris Bosh a gobé 13 rebonds en plus de ses 20 points et 2 blocks. Enfin, Dwyane Wade finit avec 32 points et 6 interceptions. S'il a pu se sentir esseulé lors des dernières rencontres, "King James" a été boosté par ses deux collègues du Big Three.
"On ne va pas le laisser seul, on sera toujours là pour l'aider", rappelle Chris Bosh.
Toujours, ça reste à voir. Hier soir, c'était évident.
"On essaye de se racheter", poursuit l'intérieur.
Le Miami Heat a surtout retrouvé son jeu et sa force. L'orgueil de ses champions permet à la franchise d'espérer décrocher un deuxième titre consécutif. Le Big Three n'est pas mort, il est toujours en course.

Le Big Three du Miami Heat en action

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=0ePEpTIeguI[/youtube]
Afficher les commentaires (35)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest