Pour défendre LeBron dans le débat du GOAT, Nick Wright flingue Michael Jordan…

Nick Wright est fan de LeBron James. Il a tenté de montrer que les médias oublient volontairement certaines choses sur Michael Jordan.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
Pour défendre LeBron dans le débat du GOAT, Nick Wright flingue Michael Jordan…

Nick Wright est un fan absolu de LeBron James et ne s'en cache jamais lorsqu'il intervient dans l'émission First Things First. Il n'a donc pas forcément le souci d'une objectivité absolue, mais ses arguments dans le débat sur la question du GOAT n'en sont pas moins parfois intéressants, même si très orientés. On a bien dit "parfois"...

Dans la foulée du quatrième titre en carrière de LeBron, et face à des collègues pas du tout décidés à considérer que cela changeait quoi que ce soit à sa position par rapport à Michael Jordan dans l'histoire, Wright a tenté de mettre un peu à mal la légende.

Voici ce qui, selon lui, discrédite MJ, ou en tout cas ce que les médias ne veulent jamais souligner sur sa carrière. Il y a un peu de mauvaise foi, mais aussi une bonne représentation de ce que pensent certains pro-LeBron, ou plutôt les anti-Michael Jordan dans la "course" au GOAT.

"Avant que Scottie Pippen ne le rejoigne, Michael Jordan n'était jamais allé au-delà du 1er tour. Il n'avait même pas fini une saison régulière au-dessus des 50% de victoires.

Vous savez combien de fois Michael a battu Larry Bird, qui était le meilleur joueur de la ligue quand il y est entré, en playoffs ? Je ne parle même pas d'une série, je parle juste d'un match. Zéro ! La seule fois qu'il l'a battu, c'est quand il coachait les Indiana Pacers.

Dans la carrière de Michael Jordan, je considère qu'il y a eu trois superteams à l'Est. Les Boston Celtics, les Detroit Pistons et l'Orlando Magic. Son bilan dans des séries de playoffs contre eux ? 2 victoires et 6 défaites. Contre tout le reste, 23 à 1.

On nous fait croire aussi que sa carrière a duré 6 ans et que personne n'a rien gagné pendant qu'il jouait au basket. Mais pendant la carrière de Michael Jordan, tout le monde a gagné aussi. Je n'inclus pas les années où MJ était en retraite, mais Larry Bird, Kareem, Hakeem, Shaq, Kobe, David Robinson, Tim Duncan, etc... Ils ont tous gagné alors qu'il était en activité.

Si on décide que sa carrière n'a duré que 6 ans, alors oui c'est un CV d'enfer. Mais ce n'est pas comme ça que ça marche !"

Nick Wright ne dit pas toujours que des bêtises, mais là il était quand même assez clairement dans l'exagération volontaire pour défendre son poulain face aux jordanistes du plateau. Prendre fait et cause pour LeBron James dans ce débat est acceptable, mais pas en essayant de dynamiter la carrière de Michael Jordan. Un peu de respect, quand même...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest