Draft NBA 2019 : Notre toute dernière Mock

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

La Draft NBA 2019 c'est déjà jeudi. A quelques heures de l'événement, on vous propose une update de notre Mock sur le premier tour.

Nous voilà à la veille de l'événement le plus attendu de la fin de saison dans la ligue : la Draft NBA 2019. On vous avait proposé une Mock pour le 1er tour il y a un mois, après la loterie. On remet le couvert dans cette dernière ligne droite. Encore une fois, chacun a son avis sur la question et sa propre Mock. Pour suivre au mieux la Draft dans ses dernières encablures, on vous recommande quand même chaudement de suivre tout ce qu'a fait et tout ce que vont faire les gars d'Envergure. Aussi bien sur leur site, que dans leurs podcasts pour décortiquer tous les prospects de cette cuvée 2019. Ils seront également en live Youtube avec First Team le jour J.

Voici notre update.

1- Zion Williamson (New Orleans Pelicans) - PF - Duke   (=)

Rien n'a changé en un mois. Drafter Zion avec le 1st pick est un "no brainer". Entre-temps, Anthony Davis a eu ce qu'il voulait. Les clés de la franchise sont donc complètement aux mains du Dukie, qui n'aura pas à composer avec les humeurs d'une star avec le cul entre deux chaises pour ses débuts en NBA. Les caractéristiques de Zion sont différentes de celles de Davis, mais il semble pouvoir développer l'aura qu'il faut pour être une star dans cette ligue tout en étant un argument marketing important. Avec ce pick, les Pelicans, qui ont bien bossé sur le trade de Davis pour former un noyau dur jeune et prometteur, seront "l'équipe League Pass" par excellence.

2- Ja Morant (Memphis Grizzlies) - PG - Murray State (=)

Quelques heures après la loterie, les Grizzlies informaient déjà les autres franchises présentes au Combine de Chicago qu'ils n'avaient pas l'intention d'entretenir le suspense dans cette Draft. Pour nous, Morant n'est pas le deuxième meilleur joueur de cette cuvée. Mais sa Draft fera sens. Mike Conley est en fin de contrat en 2020 et son trade (vers le Jazz ?) semble imminent. Memphis aura besoin d'un meneur/playmaker pour assurer son futur et Morant peut être celui-là. Le guard de Murray State est ce qui se fait de plus explosif et tranchant dans cette cuvée sur le plan offensif et à ce poste. Memphis veut miser sur la pause Morant-JJJ, dans un style un peu différent du motto "Grind City". Il y a parfois du bon dans le changement et ce sera le cas ici.

3- RJ Barrett (New York Knicks) - SG/SF - Duke  (=)

Les fans des Knicks se voyaient déjà avec Zion Williamson à la Draft et leurs dirigeants avec Anthony Davis. Ils n'auront aucun des deux. On sait qu'ils ont longtemps entretenu le projet de trader ce pick contre un joueur majeur comme Davis. Maintenant qu'il est à Los Angeles, l'heure semble être à la patience et à la confiance dans le joueur qui débarquera avec ce pick. Avant le début de la saison NCAA, RJ Barrett faisait consensus pour le statut de n°1 de cette classe. A coups de parpaings, Zion a changé la donne, mais ça n'enlève rien au talent du Canadien.

Barrett a une palette très large et les atouts pour être un joueur assez formidable dans quelques années. Ce sera aux Knicks de s'assurer qu'il se développe bien. Il martèle depuis plusieurs semaines qu'il veut jouer pour New York et ce simple fait devrait montrer à Scott Perry, le GM, que le garçon n'a pas froid aux yeux.

On n'est pas à l'abri d'un trade durant la soirée, mais on ne saurait trop conseiller aux Knicks de rester sagement couchés et de miser sur RJ Barrett.

4- Jarrett Culver (New Orleans Pelicans) - SG/SF - Texas Tech (+)

Les Pelicans ont fait une affaire en récupérant le pick n°4 dans le trade d'Anthony Davis. Leurs options sont multiples et aucune ne paraît mauvaise. Un trade down ? Un trade tout court en envoyant ce pick pour récupérer un joueur confirmé et accélérer le processus de reconstruction ? On va partir du principe que, puisque rien n'est fait à cette heure, NOLA va conserver son pick et améliorer son noyau de jeunes joueurs. Depuis le début de la saison NCAA, on a un faible pour Jarrett Culver. Son parcours avec Texas Tech a été convaincant, avec une défaite en finale contre Virginia.

Un ailier capable de jouer des deux côtés du terrain, comme l'est Culver avec une belle éthique de travail et une mentalité jusqu'ici exemplaire, a du sens. D'autres préféreront ajouter un meneur avec l'intrigant Darius Garland, un joueur plus expérimenté comme DeAndre Hunter ou un ex-coéquipier de Zion Williamson avec Cam Reddish. Jarrett Culver a nos faveurs.

5- Cameron Reddish (Cleveland Cavaliers) - SF - Duke (-)

Si Jarrett Culver n'est pas pris par les Pelicans, les Cavs tenteront sans doute le coup. Mais puisqu'on a envoyé Culver à NOLA, misons sur un autre cheval. Le canasson en question, Cam Reddish, est moins NBA ready qu'un DeAndre Hunter au même poste. Son plafond est en revanche plus élevé. Cleveland peut se permettre de tenter un pari sur le talent, tant personne n'attend des Cavs la moindre once d'ambition cette saison. Avec le nouveau coach John Beilein, réputé pour sa faculté à développer les jeunes joueurs, Reddish pourra peut-être s'épanouir davantage qu'à Duke, où ses deux camarades de la "Trinity" l'ont éclipsé.

Lire la suite