« Un lâche, un idiot », Gregg Popovich allume Donald Trump

« Un lâche, un idiot », Gregg Popovich allume Donald Trump

Gregg Popovich n'a pas attendu l'escalade de ces derniers jours pour être l'un des plus virulents critiques de Donald Trump. Le coach des San Antonio Spurs a sorti la sulfateuse à plusieurs reprises pour décrire la politique du président des Etats-Unis, avant de se montrer plus réservé depuis l'année dernière, pour causes de problèmes personnels. […]

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS

Gregg Popovich n'a pas attendu l'escalade de ces derniers jours pour être l'un des plus virulents critiques de Donald Trump. Le coach des San Antonio Spurs a sorti la sulfateuse à plusieurs reprises pour décrire la politique du président des Etats-Unis, avant de se montrer plus réservé depuis l'année dernière, pour causes de problèmes personnels.

A l'époque, on plaisantait à moitié en se disant qu'un ticket Gregg Popovich-Steve Kerr pour 2020 aurait de la gueule, tant les deux hommes se sont montrés éloquents et pertinents sur les sujets de société maltraités par le successeur de Barack Obama. Ca n'arrivera pas, mais avec ce que vient de lâcher "Pop" cette semaine, lors d'un entretien avec The Nation, c'est presque regrettable...

On vous prévient, c'est assez long, mais c'est assez saignant et pertinent pour justifier que vous y passiez un peu de temps.

"Ce qui me frappe c'est que toute cette violence policière et ce racisme, on les a vus auparavant, mais rien n'a changé. C'est pour cette raison ces manifestations ont été aussi explosives. Sans leadership, ni compréhension du problème, ça ne changera jamais.

Les Américains blancs évitent cette question depuis toujours, parce que c'est notre privilège de pouvoir l'éviter. Cela doit aussi changer.

C'est incroyable. Si Trump avait un cerveau - même si ce cerveau était presque entièrement cynique - il aurait fait une sortie pour dire quelque chose et unir les gens. Il se moque de rassembler les gens, même aujourd'hui.

Voilà à quel point il est dérangé dans sa tête. Il ne s'intéresse qu'à lui et à ce qui peut lui profiter. Il ne pense jamais au bien commun et il a toujours été comme ça.

Ce qu'il faut faire est assez clair. Nous avons besoin d'un président qui dise simplement que les vies noires comptent. Mais il ne le fera pas, il en est incapable parce qu'il est plus important pour lui de satisfaire le petit groupe de suiveurs qui valident sa folie.

Cela va au-delà de Trump. Le système doit changer. Je ferai ce que je peux pour aider, parce que c'est ce que font les leaders. Il ne peut pas faire ça pour nous parce qu'il n'est pas un leader.

Du coup, on a un idiot comme président et la personne qui gère vraiment le pays, c'est le sénateur Mitch McConnell (le chef du Parti Républicain, NDLR) et il détruit les Etats-Unis pour plusieurs générations. Il a détruit et dégradé notre système judiciaire, notre système de sécurité sociale, l'environnement... Il est le maître et Trump est son pantin. Ce qui est drôle, c'est que Trump ne le sait même pas. [...]

Trump n'est pas seulement clivant. C'est un destructeur. Être en sa présence peut vous tuer. Si cela sert sa cause, il vous dévorera. Je suis horrifié d'avoir un leader qui n'est pas capable de dire que les vies noires sont importantes et qui se cache dans le sous-sol de la Maison Blanche.

C'est un lâche. Il créé un problème et s'en va comme un collégien. Je pense que le mieux est de l'ignorer. Il ne peut rien faire pour améliorer parce que c'est un crétin déséquilibré".

Il est probable que Donald Trump réagisse sur Twitter avec un message en majuscules pour tenter de décrédibiliser Gregg Popovich. Et malheureusement, sa fanbase n'a pas besoin de beaucoup plus pour être satisfaite...

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest