Pour Kevin Garnett, la bulle aurait été impossible à son époque : « Nous étions des bonhommes ! »

Compétiteur acharné à son époque, l'ancien intérieur des Boston Celtics Kevin Garnett a donné son avis sur la bulle actuelle en NBA.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Pour Kevin Garnett, la bulle aurait été impossible à son époque : « Nous étions des bonhommes ! »

Pour le podcast de Complex, Kevin Garnett a été invité à donner son avis sur la NBA version Disney. Comme tout le monde le sait, face à la crise sanitaire liée au Covid-19, la NBA a décidé de terminer la saison dans une bulle. Et jusqu'à maintenant, il s'agit d'une véritable réussite avec aucun cas positif et un spectacle d'une bonne qualité.

Sans critiquer ce dispositif, qui semblait être la seule solution envisageable, l'ancien intérieur des Boston Celtics a estimé que cette bulle était seulement possible dans la NBA actuelle. A son époque, Kevin Garnett estime que la Ligue n'aurait pas pu gérer les joueurs de sa génération.

"Pour être totalement franc avec vous, nous n'aurions pas pu jouer dans cette bulle. Est-ce que vous avez seulement une idée du nombre de fois où je criais pendant un tir : 'dégage cette merde d'ici' ? Vous auriez pu entendre tout ce que je disais dans une bulle.

Mec, ils auraient dû me censurer en permanence. Et puis même, ils n'auraient pas pu mettre toutes ces cameras. A mon époque, les joueurs se baladaient à poil, Les couilles à l'air. La ligue était vraiment différente. Nous étions des bonhommes !", a ainsi lâché un Kevin Garnett en très grande forme.

Kevin Garnett : Retour vers le futur

Bon, y'a un côté un peu exagéré dans les propos de Kevin Garnett et un côté "c'était mieux avant", mais force est de reconnaître que, effectivement, à son époque (il y a 10, 20 ans environ), la ligue était un peu moins politiquement correcte, un peu moins policée.

"Ca aurait été barbare", ajoute KG. "Nous n'aurions jamais pu nous habituer à une situation comme celle-ci. Cela aurait été chaotique (...) Je n'aurais pas pu m'y faire, ni les gars avec et contre qui j'ai joué. Nous étions de grands compétiteurs. Chacun d'entre nous. Tout le monde était à deux doigts de se battre sur chaque action."

En effet, les joueurs de franchises différentes étaient beaucoup moins amis à cette époque. Ils ne se fréquentaient que très peu en dehors de la saison, ne s'entrainaient que rarement ensemble. Et si c'était le cas, c'était là encore très compétitif. Etait-ce mieux pour autant ? C'était simplement différent. Quoi qu'il en soit, on peut s'accorder sur une chose : avec son très fort caractère et son vocabulaire fleuri, Kevin Garnett aurait sûrement donné quelques sueurs froides aux diffuseurs américains, ainsi qu'à la NBA...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest