L’entrainement bien violent de Russell Westbrook pendant le confinement

Russell Westbrook nous montre une nouvelle fois quel bosseur incroyable il est et pourquoi à 31 ans il est toujours un athlète extraordinaire.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS
L’entrainement bien violent de Russell Westbrook pendant le confinement

Comme tout le monde le sait, Russell Westbrook n'est pas le genre de joueur à se ménager ou à s'accorder de longues vacances. Le gars est un bourreau de travail qui ne relâche jamais ses efforts. C'est comme ça qu'il a façonné l'athlète qu'il est aujourd'hui, ce monstre physique capable d'avaler les espaces et d'enchaîner les contre-attaques et les coast-to-coast à 200 à l'heure.

C'est notamment grâce à ce physique hors norme qu'il a réussi à s'imposer en NBA et qu'il est entré dans les livres d'histoire pour ses triple-doubles à répétition. Aujourd'hui, à 31 ans, le meneur des Houston Rockets sait qu'il lui reste peu de temps pour espérer remporter un titre et aller au bout de ses rêves. Nous ne sommes pas certains qu'il soit aujourd'hui dans la meilleure écurie pour réaliser cet exploit et remporter le Graal mais, quoi qu'il en soit, ce sont les cartes qu'il a en main en attendant mieux.

Pour un joueur de son âge qui joue principalement sur son physique (avouons que l'adresse c'est moins son truc objectivement), cette période de quarantaine est terrible. A 31 ans, Russell Westbrook ne peut pas se permettre de perdre en masse musculaire ou en tonicité. Il le sait, il en est pleinement conscient. Et il sait aussi que le jeu prôné par les Rockets, le fameux "mini-ball", est hyper exigeant pour les organismes. On compte sur lui pour mettre le rythme et soutenir un tempo très élevé, ouvrir des brèches dans la défense adverse et donc la percuter à répétitions pour la faire céder.

Sachant tout cela, Russell Westbrook avait donc à coeur de conserver un entrainement de très haut niveau pour ce break forcé qui dure depuis plus d'un mois maintenant. Plus d'accès aux installations de sa franchise, plus de possibilité d'aller à la salle de muscu, donc il faut faire avec les moyens du bord. De la à dire que Russ est en galère et qu'il doit la jouer à la Rocky avec des bûches et des roues de tracteur, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Le meneur, qui a signé un contrat majeur avec Houston, a le matos pour se maintenir en forme évidemment. Il a même engagé un coach particulier pour lui organiser des entrainements bien hardcore. Et pour cela, pas besoin de machine extrêmement techniques. Visiblement, une bonne zone de sable suffit à vous faire bosser comme un chien. La preuve en images :

A LIRE ÉGALEMENT : Russell Westbrook a toujours été taré

 

Une fois encore, nous ne sommes pas surpris par l'intensité que met Russell Westbrook dans son entrainement. Mais c'est quand même impressionnant de voir avec quelle énergie il enchaîne les mouvements, déplacements latéraux, saut sur une jambe (belle exercice pour bosser les appuis d'ailleurs). A l'occase, tenter de faire ce qu'il fait dans une zone de sable à côté de chez vous ou sur la plage cet été. Ca devrait en calmer quelqu'uns... et nous les premiers. Allez, cet aprem je le tente dans le bac à sable du terrain de jeu au bout de la rue.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest