Nicolas Batum – Exclu : les 6 grosses écuries qui veulent le recruter

Nicolas Batum – Exclu : les 6 grosses écuries qui veulent le recruter

C'est confirmé, Nicolas Batum devrait rejoindre une équipe candidate au titre. Son agent nous a confié que 6 franchises étaient actuellement sur les rangs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Libre. Nicolas Batum est enfin libre. La signature de Gordon Hayward ce weekend a poussé les Charlotte Hornets à se séparer de leur vétéran tricolore en étalant son salaire sur les trois prochaines saisons. Non seulement l’ancien champion d’Europe va bel et bien toucher ses 27,1 millions de dollars mais en plus il peut désormais s’engager avec l’équipe de son choix.

Pas forcément en accord avec son coach James Borrego, gêné par des blessures à répétition mais aussi peut-être tout simplement pas adapté à l’effectif et au plan des frelons, « Batman » sort de deux saisons difficiles. La dernière étant même la pire de sa carrière : 3,6 points en 22 matches.

Mais à 31 ans, Nicolas Batum est sans doute loin d’être fini et il va pouvoir le démontrer cette saison. Comme le précisait le consultant RMC Stephen Brun hier, Nicolas devrait prochainement s’engager avec une franchise candidate au titre. C'est d'ailleurs ce que nous a confirmé son agent Jeremy Medjana que nous avons contacté cet après-midi.

"Six équipes nous ont contactés et ont montré un intérêt pour Nico : les Nets, Warriors, Jazz, Clippers, Bucks et les Raptors. On devrait être fixé sur son sort très prochainement."

C'était la meilleure nouvelle que l'on pouvait avoir. Ces franchises de premier plan seraient  des destinations de choix  pour Nicolas Batum. Ses qualités à ce stade de sa carrière sont celles d’un homme de complément capable d’aider un groupe dans sa quête du titre. Parce qu’il peut défendre, couper, créer du jeu en tant que deuxième ou troisième playmaker. Et évidemment mettre quelques tirs lointains. D'ailleurs à ce sujet, son agent était très enthousiaste.

"Nico est dans la forme de sa vie. Ça fait deux mois qu'il bosse dur avec des coaches. Il a perdu dix kilos.

A l'entraînement ce matin il a mis 98 tirs à trois-points en cinq minutes, dont 53 de suite !"

Jeremy Medjana nous a confirmé qu'ils étaient en négociation avec Charlotte depuis plusieurs jours et qu'ils savaient que Nicolas avaient de grandes chances d'être libéré. Il allait enfin pouvoir retrouver les chemins des parquets.

"On savait que ça allait bouger, donc on lui a dit de travailler dur pour qu'il soit prêt.

On est super heureux pour lui. Il va enfin pouvoir rejouer et montrer ce dont il est capable. Vous allez être surpris, il va tout casser !"

Nicolas Batum chez un prétendant au titre dès le début de semaine ?

6 contenders pour Nicolas Batum

Analysons de plus près les 6 pistes annoncées par l'agent de Nicolas.

Los Angeles Clippers : pour renforcer le banc

Notre pari. Les Angelenos ont déjà deux stoppeurs d’élite… qui sont aussi les superstars de l’effectif. Kawhi Leonard et Paul George. Mais derrière, la rotation sur les ailes est assez fragile. Dans l’état actuel, Luke Kennard et Patrick Beverley sortiront du banc avec Marcus Morris. C’est léger. Un Nicolas Batum pour amener du liant serait donc le bienvenu.

Les Clippers sont un peu en retard sur leurs principaux concurrents depuis le début de la Free Agency. Ils semblent avoir du mal à convaincre des joueurs de venir, même si Serge Ibaka reste une très belle prise. Batum leur ferait du bien.

Utah Jazz : pour relancer la « french connection » !

Vous la sentez venir, la « French Connection » avec Rudy Gobert ? Quin Snyder et le Jazz pratiquent un basket qui collerait à merveille avec le jeu de Nicolas Batum. Du mouvement, de la passe, des coupes, du main-à-main… c’est typiquement dans ce style que le Français peut exprimer ses qualités de créateur talentueux mais pas aussi percutant que d’autres arrières montés sur ressorts.

Les performances de Joe Ingles (pas le même tir, c’est sûr) en témoignent. Utah est l’une des meilleures défenses de la ligue en grande partie grâce à Gobert mais l’ancien Manceau peut lui aussi apporter sa patte dans ce domaine. Et si en plus il retrouve de l’adresse… ça promet.

Mook REVERSE #5, le livre hommage à Kobe Bryant

Brooklyn Nets : parce que tout est à faire

OK, Kevin Durant va manger un paquet de minutes sur le poste trois… mais aussi en tant qu’ailier-fort. Derrière, encore une fois, avoir un paquet d’ailiers polyvalents est un luxe pour toutes les équipes prétendantes au titre. Et encore plus à Brooklyn.

Parce que KD n’a pas joué depuis plus d’un an, les amigos ! En plus de l’incertitude lié à son niveau (enfin là, on ne s’inquiète pas trop) ou à son état de santé, il va devoir retrouver des sensations. Reprendre en douceur. Se mettre en rythme mais aussi sans doute se reposer pour éviter l’enchaînement trop intense des rencontres, surtout dans une saison à 72 matches en cinq mois. C’est là où Batum peut avoir un impact. En apportant des bonnes minutes sur des séquences d’un quart d’heure ou plus.

Milwaukee Bucks : pour régner sur l'Est

L’un de nos choix préférés. Aujourd’hui les Bucks ont besoin de joueurs pas manchots balle en main, capable de mettre un tir ouvert ou deux, qui ont l’habitude des grands rendez-vous et à même de défendre sur plusieurs profils différents. Alors, OK, ce n’est pas forcément Nicolas Batum qui vient en premier pour cette mission en NBA.

Mais il a le potentiel. Les atouts physiques. Le vécu. Il lui reste à mettre tout ça ensemble. Surtout avec un petit rôle, donc avec moins de pression. Le banc de Milwaukee est assez intéressant avec DJ Augustin, Torrey Craig, Donte DiVincenzo, Bobby Portis ou encore Bryn Forbes. Pourquoi ne pas ajouter Batum ? Et voilà une rotation de dix-onze joueurs qui peut vraiment aller loin à l’Est.

Toronto Raptors : parce qu'ils ont en vraiment besoin

Pas sûr que les Raptors soient encore vraiment candidats au titre et pas sûr non plus que Batum puisse vraiment les faire basculer dans une autre catégorie. Mais le groupe manque peut-être d’un vétéran expérimenté, et notamment sur les ailes. Puis un an à Tampa Bay en jouant pour une bonne équipe tout en percevant 27 plaques, c’est plutôt cool.

Golden State Warriors : parce qu'ils ont la rage

Andrew Wiggins, Kent Bazemore, Kelly Oubre Jr… les Warriors ne manquent pas de talents sur les ailes. Mais Nicolas Batum pourrait éventuellement prendre un rôle à la Andre Iguodala – toutes proportions gardées – sur une quinzaine de minutes. Même si, avec la blessure de Klay Thompson, les Dubs ne font plus vraiment figure de prétendants au titre.

2 destinations bonus où on aurait aussi bien vu Nico Batum

Même si elles ne font pas parties des 6 franchises annoncées par l'agent de Nicolas, on avait tout de même envie de les ajouter.

Los Angeles Lakers

L’une ne va pas sans l’autre. Les deux franchises L.A. se mènent une bataille sans relâche sur chacun des joueurs libres sur le marché. Ça tombe bien, Nicolas Batum a une baraque dans la cité des anges. Et même si les Lakers sont déjà blindés avec plusieurs recrues, un ailier de plus ne leur ferait pas de mal. Ou surtout un défenseur de plus.

Dennis Schröder, Montrezl Harrell, c’est super. Mais ça ne défend pas beaucoup (par contre Marc Gasol, Wesley Matthews, c’est solide). Il faut comprendre que ce groupe a d’abord été sacré grâce à sa défense. Là où Danny Green, Rajon Rondo et Dwight Howard apportaient aussi leur pierre à l’édifice. Les Lakers changent doucement d’identité mais ils vont avoir besoin d’un stoppeur polyvalent de plus. Un rôle que Batum peut assumer, encore plus s’il s’investit dans une équipe ambitieuse.

Boston Celtics

Les Celtics ont perdu Gordon Hayward mais sans récupérer de contrepartie. Et si Danny Ainge faisait un joli pied de nez aux Hornets en signant Nicolas Batum mais sans avoir à prendre en charge ses 27 millions ? Le Français n’évolue pas dans le même registre que l’ancien All-Star et il n’aura probablement pas le même apport. Mais un candidat au titre n’a jamais trop de « 3 and D » à sa disposition.

Le Grand LIVE de la Free Agency NBA équipe par équipe

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest