Notre Mock Draft 2020 2.0

Notre Mock Draft 2020 2.0

Voici notre deuxième Mock Draft 2020 de la saison, toujours concentrée sur les lottery picks potentiels. Il y a du changement en n°1...

BasketSessionPar BasketSession  | Publié
Préc.1 / 5Suiv.

De la 14e à la 1e place, voici nos lottery picks pour la NBA Draft 2020 à l'instant "t''. On vous en proposera une chaque mois jusqu'à la Draft 2020, avec un 1er tour complet à partir du mois de mars.

NE : Nouvelle entrée

: Le classement du joueur a baissé

: le classement du joueur a augmenté  -

---

14- (NE) Tyrese Haliburton (Iowa State) - G - 1,96 m

On ne l'avait pas inclus dans la mouture précédente. C'était avant qu'il ne réussisse un démarrage vraiment canon et complet avec Iowa State. L'arrière sophomore des Cyclones surnage dans une équipe un peu en difficulté. Sur le plan statistique, Haliburton envoie du pâté : 16.7 points, 7.7 passes et 6 rebonds de moyenne, le tout à 51 % d'adresse globale et 41% à 3 points. Défensivement, c'est très intéressant et il n'y a finalement à cette heure qu'un petit bémol : sa mécanique de shoot peu académique et qui peut inquiéter un tout petit peu au moment de passer à l'échelon supérieur. Sinon, on ne voit pas pourquoi une équipe en quête d'un guard complet et dont la longueur se traduira forcément bien en NBA ne sera pas drafté dans la loterie.

13- () Onyeka Okongwu (USC) - PF/C - 2,06 m

L'intérieur de USC continue de faire une superbe saison en Californie. Okongwu tourne à 17.8 points, 9.2 rebonds et 2.9 contre par match, tout en affichant des qualités de dureté et d'intelligence de jeu qui en font un prospect intéressant pour une NBA où être un intérieur légèrement undersized n'est plus un problème. Okongwu ne fait rien d'inutile et met une intensité constante des deux côtés du terrain, avec une capacité à briller sur pick and roll. Typiquement le genre de joueurs que s'arrachent les coaches pour leur capacité à prendre des rebonds et à inscrire des paniers "faciles". Il n'est que freshman et, bien drivé en NBA, peut progresser rapidement pour s'installer dès sa saison rookie comme un back up très solide.

Ses 27 points et 12 rebonds contre Washington

12- () Théo Maledon (ASVEL, France) - PG - 1,92 m

Si Théo Maledon a chuté dans cette Mock Draft 2020 2.0, ce n'est pas parce que l'on ne croit subitement plus en ses qualités. Simplement, le jeune meneur de l'ASVEL est pénalisé par les blessures depuis plusieurs semaines et n'a donc plus les mêmes opportunités pour montrer aux scouts ce qu'il a dans le ventre. Ses qualités de two-way player, qui ne sont pas sans rappeler celles de l'excellent Shai Gilgeous-Alexander, excellent à OKC, devraient convaincre, selon nous, une équipe dans la loterie de miser sur lui. A l'heure actuelle, sa cote est forcément un peu descendue, mais c'est peut-être un mal pour un bien pour lui permettre de retrouver son meilleur niveau avec un peu plus de sérénité.

11- () Killian Hayes (Ulm, Allemagne) - G - 1,96 m

Hayes poursuit son opération séduction depuis l'Allemagne, où les scouts NBA peuvent voir chaque semaine qu'il progresse en termes de capacité à organiser le jeu, mais aussi au niveau de son shoot extérieur. Sa faculté à aller sur la ligne et à y être extrêmement adroit, son maniement du ballon très supérieur à la plupart des autres guards de son âge et sa vision pour alimenter ses partenaires en caviar son intactes et constituent toujours un bel argument de vente. Le Français est annoncé pour le moment entre la 15e et la 20e place dans les mocks US, mais on voit bien sa dynamique le porter un peu plus haut.

Masai Ujiri, le General Manager des Toronto Raptors, est allé l'observer en personne il y a quelques jours en demi-finale de la Coupe d'Allemagne.

10- () Tyrese Maxey (Kentucky) - PG - 1,92 m

S'il s'est un peu fait provoquer par Anthony Edwards (spoiler alert, ce dernier est classé bien plus haut) récemment, mais le garçon a du répondant. Depuis le début de saison, Maxey a montré de très, très belles choses par séquences, avec un ADN de première option offensive qu'on ne pensait pas aussi affirmé chez lui. Tenace en défense, à l'aise pour driver et finir près du cercle, il lui manque encore de la confiance et de la fiabilité autour de son shoot. Les ingrédients sont là pour qu'il développe cette qualité cruciale en NBA, mais il peut d'ores et déjà être un bon role player dans la ligue en 2020.

Lire la suite

Préc.1 / 5Suiv.
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest