L’Ouest en passe de briser une série vieille de 23 ans

L’Ouest en passe de briser une série vieille de 23 ans

À pratiquement mi-saison, l'heure est au bilan pour les franchises. Et la conférence Ouest pourrait subir un changement majeur

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Dans quelques jours, la plupart des trente franchises atteindront le cap des 41 rencontres, soit la moitié de la saison régulière. Certaines confirment tout le bien qu'on pensait d'elles, d'autres sont bien en-deçà de leurs ambitions. Et il y a bien entendu des surprises qui sont assez nombreuses que ce soit à l'Ouest et à l'Est. Premier constat frappant, il y a bien un championnat à deux vitesses, là encore dans les deux conférences. Petit tour d'horizon à trois mois des playoffs.

Conférence Est :

Pour revenir à cette notion de double championnat, il suffit d'observer les différents bilans avec la 6e place comme ligne médiane. Milwaukee (33-6) est bien l'ogre annoncé et devrait, sauf énorme coup de moins bien ou blessure de Giannis, terminer premier de la saison régulière. Les Bucks ont déjà cinq matches d'avance sur son surprenant dauphin, Miami (27-10). De Boston (3e, 25-10) à Indiana (6e, 23-15), il n'y a que 4,5 rencontres d'écart. La lutte pour les places 2 à 6 va donc se jouer entre les trois derniers cités, plus Toronto (25-13) et les décevants Sixers (24-14). Philly, qui vise au minimum une place en finale de conf', pourrait bien subir la même désillusion que les C's l'an passé, néanmoins pour des raisons différentes.

Le trou déjà fait entre les six premiers et le reste

Après cette fameuse sixième place, le trou est déjà fait avec Orlando (18-20) et Brooklyn (16-20), les deux derniers playoffables. Les Nets ont même un petit matelas d'avance (3 à 4 matches) sur un trio improbable composé des Hornets (15-25), Pistons (14-24) et Bulls (13-25). Même les Wizards peuvent encore rêver à la post-season avec leur jeu offensif débridé (12-25). Cleveland (10-27), New-York (10-28) et Atlanta (8-30) ferment la marche en étant respectivement à 6,5, 7 et 9 victoires des playoffs.
Classement playoffs Est

Conférence Ouest :

On a toujours vanté, logiquement, la densité de la conférence Ouest. Cette année encore, la lutte apparaissait sans merci avec un paquet d'équipes prétendantes. Ce sera toujours le cas et nous y reviendront plus bas. Mais il ne suffira plus d'avoir un gros bilan pour faire partie du top 8. À l'heure actuelle, la dernière franchise potentiellement qualifiée sont les San Antonio Spurs. Mais une anomalie se présente pour les Texans. Ils présentent un bilan négatif avec seize victoires pour vingt défaites.

Un 8e au bilan négatif, du jamais vu depuis 1997

Depuis l'exercice 1996-97, jamais une équipe avec un bilan négatif ne s'était qualifiée pour les playoffs ! Les derniers en date, les Clippers, avaient terminé la saison à 36-46. En 23 ans, les huit playoffables obtenaient en moyenne 55% de victoires, soit environ 45 succès. Même le 9e était en positif (42 victoires en moyenne). À ce rythme, cette série est donc bien partie pour prendre fin. Forcément, le fait de ne pas devoir atteindre cet équilibre ouvre des portes à beaucoup d'équipes. Mis à part les Warriors, tout le monde peut accrocher le dernier wagon. L'avant-dernier, New Orleans, n'est qu'à quatre matches des Spurs ! Tout reste donc très ouvert dans cette partie du tableau.

Pour le haut du panier, les sept premiers, dont font partie les surprises Dallas (6e, 23-14) et OKC (7e, 21-16), ont parcouru un beau chemin vers les playoffs. Les Lakers ont un fait un petit écart sur un quator qui se tient en un match, à savoir Denver (26-11), Houston (25-1), les Clippers (26-12) et Utah (25-12). Les places peuvent donc changer à tout moment, ce qui rend très peu lisible cette deuxième partie de saison.
Classement playoffs ouest

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest