124 CHA
117 BOS
108 WAS
113 MIA
129 ATL
127 PHI
83 CHI
114 UTA
99 MEM
112 MIN
91 GSW
126 DAL
117 POR
112 DET
112 SAC
103 PHO
- NYK
- LAC

Portrait-robot du basketteur du dimanche

BasketSessionPar BasketSession Publié

Vous l’avez forcément déjà croisé un jour sur le bitume d’un playground et son style, sa technique et son jeu vous ont marqué à vie.

Le solitaire de la campagne

baller-dimanche

Profil  : Homme de moins de 18 ans avec mobylette et duvet. Il aime le basket NBA car toutes ces images qu’il voit sur le web le font rêver. C’est une façon comme une autre pour lui de s’évader de son quotidien.
Lieu de vie  : Petit village de moins de 100 habitants avec boulangerie, mais sans boucherie.
Terrain de jeu : Le panier que son père lui a mis dans le jardin ou, s’il a de la chance, le panier à côté de la salle des fêtes Fernand Raynaud du village.
Signes distinctifs : Il possède tout l’équipement du parfait basketteur dans la limite de ce qui est achetable par correspondance… donc à La Redoute car sa mère refuse qu’il fasse des achats sur « l’internet ». Parfois il « monte à la ville » et peut alors faire fumer le carnet de chèques du daron.
Son activité en semaine : Il passe toutes ses journées au collège ou au lycée du grand village à 20 km du sien, où les joueurs de foot sont légion et où « basket » a été remplacé par « hand » ou par « boule lyonnaise » au programme des activités sportives.
Les raisons de son échec  : Il est toujours seul sur son terrain  ! Pire, parfois il n’a même pas de terrain et ne sait que dribbler sur place.

  • Chances de le croiser un jour : 5%
    Soit vous vous êtes vraiment planté sur votre choix de lieu de vacances, soit il a décidé de débarquer dans la même station balnéaire que vous. Dans les deux cas, vous êtes vraiment un poissard.
  • Degré de handicap pour une équipe : 100%
    Il n’a jamais fait une passe de sa vie.
  • Chances de s’en sortir un jour : 50%
    Son handicap est lourd mais passé 18  ans, s’il a la chance de quitter son village, tout espoir est permis.
Lire la suite