Rudy Gobert intéresserait les Celtics, jouable ou irréaliste ?

Des rumeurs évoquent l'envie de Boston de trader pour Rudy Gobert. Spoiler alert : ce sera très compliqué de le détourner du Jazz.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Rudy Gobert intéresserait les Celtics, jouable ou irréaliste ?

Il y a quelques mois, alors qu'il avait été honteusement désigné comme responsable de l'apparition du Covid-19 en NBA et était en froid avec Donovan Mitchell, on s'inquiétait un peu pour l'avenir de Rudy Gobert au Utah Jazz. Depuis, les choses ont été mises à plat, la saison s'est poursuivie et le tandem Gobert-Mitchell a semble-t-il enterré la hache de guerre.

Pourtant, tant que le pivot français, deux fois meilleur défenseur de l'année en NBA, n'a pas signé de prolongation avec Utah - son contrat expire en 2021 et il est éligible au supermax - les rumeurs autour de son futur sont permises.

Cette semaine, voilà que Legion Hoops évoque l'intérêt des Boston Celtics pour Rudy Gobert. Danny Ainge aurait en tout cas sondé son homologue Justin Zanik pour discuter d'un éventuel trade. Evidemment, toutes les franchises qui ne possèdent pas de pivot All-Star seraient ravies d'accueillir un point d'ancrage avec le CV et l'âge de Rudy. Boston, qui compte dans son secteur intérieur Daniel Theis, Enes Kanter, Tacko Fall, Vincent Poirier et Robert Williams, fait partie de celles-là.

Mais dans les faits, quel crédit faut-il accorder à cette rumeur ?

Rudy Gobert et Donovan Mitchell, où est en la relation cruciale pour l'avenir du Jazz ?

A l'heure qu'il est, et tant que l'on n'a pas réellement de détails sur le package que pourrait proposer Boston, il est compliqué d'imaginer le Français rejoindre les Celtics. On n'imagine pas Utah, même au regard de ce qui s'est passé en 2020, se séparer d'un joueur comme Rudy Gobert sans une énorme contrepartie.

A moins que Utah n'ait pas envie d'engager autant d'argent sur le pivot des Bleus sur les années à venir, mais les déclarations les plus récentes de Quin Snyder, le head coach, ou Dennis Lyndsey, le président, ne vont pas de ce sens. A Salt Lake City, c'est sur le tandem Mitchell-Gobert que l'on compte miser pour aller loin en playoffs.

Tony Jones, de The Athletic, a plutôt bien résumé la chose. Il n'y a pas moyen que le Jazz accepte de négocier si Jaylen Brown n'est pas inclus dans une éventuelle transaction. Et comme à l'heure qu'il est Boston semble aussi vouloir s'appuyer à tout prix sur Brown pour épauler l'intouchable Jayson Tatum, mieux vaut considérer que le deal ne se fera très probablement pas.

Gordon Hayward et les Celtics, ça sent la fin ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest