88 ORL
120 CHA
131 MIN
123 CLE
123 UTA
124 GSW
107 BKN
105 NYK
113 TOR
101 BOS
131 MEM
117 ATL
149 NOP
129 SAC
118 MIL
101 IND
108 LAC
92 OKC

Spurs, Pelicans et Thunder qualifiés pour les playoffs !

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Les New Orleans Pelicans, les San Antonio Spurs et le Oklahoma City Thunder l'ont tous les trois emporté cette nuit. Ils ont du même coup validé leur ticket pour les playoffs à l'Ouest.

Les matches passent, les situations se décantent et les positions se précisent au sein de la Conférence Ouest. Si le top huit exact n'est pas encore connu (les places peuvent changer et le huitième strapontin n'est pas encore distribué), cette soirée NBA permet désormais d'y voir un peu plus clair dans la course aux playoffs. Trois équipes, toutes victorieuses, se sont donc qualifiées : les San Antonio Spurs, les New Orleans Pelicans et le Oklahoma City Thunder.

Le Thunder dézingue le Heat

Le match de la qualification : Thunder @ Heat : 115-93

Les joueurs de Billy Donovan n'ont pas fait de détails. Ils étaient venus pour gagner et ils ont su inverser la vapeur après un premier quart temps mal négocié (-6 après 12 minutes). C'est d'ailleurs surtout dans les douze dernières minutes qu'ils ont fait la différence. La défense du Heat a explosé à la fin avec un 39-12 passé par OKC dans le quatrième quart.

L'homme de la qualification : Russell Westbrook

Le MVP sortant a compilé 23 points, 18 rebonds et 13 passes cette nuit. Le vingt-cinquième triple-double de sa saison. Il est finalement vraiment tout proche de finir une deuxième saison de suite avec un triple-double de moyenne. Il lui faudra pour ça capter au moins 16 rebonds au prochain match. Ce serait fou. Mais pourquoi pas. Russell Westbrook a encore délivré une saison dingue avec 25,6 points, 9,9 rebonds et 10,1 passes par match. Il a démontré qu'il était bel et bien le patron de sa franchise, même avec Paul George et Carmelo Anthony à ses côtés.

Oklahoma City Thunder, cinquième, 47 victoires - 34 défaites. 

Les Spurs écartent les Kings

Le match de la qualification : Kings @ Spurs : 85-98

Comme le Thunder, les éperons ont mis la machine en route dans le dernier quart temps. Un 38-19 claqué sous l'impulsion de trois remplaçants : Manu Ginobili (17 points), Rudy Gay (18) et Bryn Forbes (11). Avec ce succès, les Spurs ont donc validé leur ticket. Ils n'ont plus manqué les playoffs depuis 1997.

L'homme de la qualification : LaMarcus Aldridge

Quelle saison de LaMarcus Aldridge ! L'intérieur All-Star a tout simplement été monumental tout au long de la campagne. Et dire que cette série de belles performances a commencé avec... une demande de transfert. En juillet, le joueur, frustré, mal à l'aise, avait demandé à partir. Gregg Popovich l'avait finalement retenu. Le coach a su trouver les mots qu'il faut pour remettre sa star d'aplomb. Résultat, Aldridge a sorti l'une des meilleures saisons de sa carrière : 23,3 points, 8,5 rebonds et un rôle de patron décisif en l'absence de Kawhi Leonard.

San Antonio Spurs, sixièmes, 47 victoires - 34 défaites.

Les Pelicans arrachent leur place en playoffs

Le match de la qualification : Pelicans @ Clippers : 113-100

New Orleans n'a pas tremblé. Il fallait gagner contre des Los Angeles Clippers déjà éliminés pour se qualifier. Nikola Mirotic (24 points, 16 rebonds) et ses coéquipiers l'ont fait. Ils ont d'ailleurs mené de bout en bout pour se mettre rapidement à l'abri.

L'homme de la qualification : Anthony Davis

Qui d'autre ? Anthony Davis a rappelé à tous que, quand il est en bonne santé, il est vraiment l'un des meilleurs joueurs du monde. Il y en a très peu au-dessus de lui. Et d'ici quelques années, il n'y aura peut-être personne. Le géant a un potentiel unique et il a su prendre l'équipe sur ses épaules après la blessure de DeMarcus Cousins. Il a connu des nouveaux pépins physiques, évidemment. Mais il a assumé son rôle de patron. Au point de s'affirmer comme l'un des candidats indéboulonnables au sein du premier cinq NBA.

New Orleans Pelicans, septièmes, 46 victoires - 34 défaites.