Stephen Curry : entre manque, repos forcé et navigation à vue

Bien loin des activités NBA dans la bulle, Stephen Curry attend patiemment la saison prochaine où les Warriors seront en quelque sorte dans l'inconnu

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Stephen Curry : entre manque, repos forcé et navigation à vue

Il est sans aucun doute la plus grande star absente de cette fin de saison. Les Warriors ayant terminé derniers, ils n'ont pas reçu d'invitation pour se rendre dans la bulle. Et c'est donc sans Stephen Curry que la NBA a repris le cours de son existence. De façon unique. Pour beaucoup, cette longue pause va leur être bénéfique. Voir les autres équipes disputer les playoffs sans eux sera une source de motivation selon leur GM. Malgré tout, le double MVP reste un esthète de ce jeu, l'un des plus grands de tous les temps. Et un jour, on retiendra sûrement qu'il n'a pas pris part à cet épisode inédit de l'histoire de la ligue.

"Evidemment, j'ai été ravi de voir du basket à la télé, mais la première semaine, j'ai été atteint de FOMO ( la peur de rater quelque chose d'important). Quand tu vois LeBron, Kawhi, PG, tu te souviens à quel point c'était fun de jouer des matches de cette intensité. Et ça te manque énormément", admet-il.

Plus majoritairement sur les green pour parfaire son drive que dans un gymnase, Stephen Curry va aborder dans quelques mois la dernière partie de sa carrière. À 32 ans, le triple champion commence à jouer contre le temps. Et l'âge. Malgré les déboires des Warriors, son équipe a largement de quoi retrouver les sommets l'an prochain.

Pour Charles Barkley, cette inactivité va aider les Warriors

Le noyau dur sera là, et lui aussi commence à prendre de la bouteille (Draymond Green et Klay Thompson viennent d'avoir 30 ans). Il sera accompagné d'une belle jeunesse avec Andrew Wiggins et la révélation Eric Paschall. Plus un haut choix de Draft qui pourrait toutefois être utilisé comme monnaie d'échange. Même si tout ce beau monde risque de naviguer à vue les premiers temps, le défi n'en reste pas moins excitant.

"C'est bizarre. Notre effectif parle en quelque sorte de lui-même avec tout ce que l'on traversé Draymond, Klay et moi. Mais nous en avons encore dans le réservoir. C'est à nous d'utiliser le temps qui nous ait donné. C'est un territoire inexplorée, que l'on soit dans la bulle ou non (en rapport avec le temps passé ensemble puisque les Warriors ne peuvent pas s'entraîner). Mais je pense que c'est une très bonne chose après tout ce qu'il s'est passé depuis cinq ans."

La saison dernière a mis en avant la lassitude et l'énergie nécessaire pour rester si longtemps au sommet. Il fallait recharger les batteries et sans doute s'éloigner un peu du basket. Peut-être effectivement que cette pause leur sera bénéfique.

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest