Tony Parker sur le titre de MVP : « Pourquoi pas moi ? »

Tony Parker entre sérieusement dans les considérations pour le titre de MVP. Une reconnaissance tardive dont il se contente.

Edwin MalboeufPar Edwin Malboeuf  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tony Parker sur le titre de MVP : « Pourquoi pas moi ? »
Qu’on se le dise clairement : Tony Parker est un des meilleurs joueurs de basket au monde. Voilà. Déjà inclus très sérieusement dans les discussions pour le titre de MVP l’an passé, il sera encore plus proche du but cette année. On doute fort qu’il l’obtienne tant LeBron James semble  intouchable pour la première place. Mais cette saison, TP a encore franchi un cap, avec une prise en main totale du jeu des Spurs. Résultat : San Antonio se balade seul en tête de la ligue. Malgré cela, il continue à évoluer sous les radars, même si les médias américains commencent enfin à vraiment considérer le meneur comme l’un des meilleurs en NBA. Tony s’en contente et apprécie même de rester « sous-côté ». La reconnaissance et le crédit est bien moins importante que la victoire.
« Il vaut mieux tard que jamais. Mais ce n’est pas ce qui me motive. Mon but est de gagner des titres. J’ai toujours su que mon heure viendrait parce que Pop' m’a toujours posé des challenges. »
Croit-il en ses chances pour le trophée Maurice Podoloff (premier commissionnaire NBA en 1946) ?
« LeBron est le meilleur joueur NBA et de loin. Mais si vous devez le donner à quelqu’un pour donner le change, pourquoi pas moi ? Charles Barkley l’a eu en 1993, même si Jordan était le meilleur joueur. Steve Nash l’a eu (2005,2006) et Kobe était le meilleur en NBA. La chose la plus importante pour moi est de gagner. Si le trophée me revient, c’est cool. Sinon, LeBron est incroyable. Je ne pense pas à cela. Ce n’est pas moi qui décide », relate Slam Online.
Jouer aux Spurs (et leur soi-disant jeu pas sexy), être Français, et évoluer depuis des années aux côtés d’un futur Hall of Famer en la personne de Tim Duncan a très probablement réduit au silence une popularité médiatique pour TP aux Etats-Unis. A bientôt 31 ans, il joue le meilleur basket de sa carrière et mérite une récompense pour sa constance et son niveau de jeu affiché. Si ce n’est pas le titre de MVP, une place dans le premier cinq NBA serait amplement mérité.

Les statistiques de Tony Parker cette saison

TONY PARKER SEASON AVERAGES
Season Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
12-13 SAS 55 55 33.1 0.534 0.379 0.827 0.3 2.8 3.1 7.6 1.0 0.1 2.5 1.4 21.1
Career 861 848 32.9 0.495 0.314 0.745 0.4 2.6 3.0 6.0 1.0 0.1 2.5 1.8 17.1
 
Afficher les commentaires (26)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest