107 CHA
122 ATL
110 MIA
105 CHI
110 PHI
104 TOR
119 WAS
135 LAC
106 DAL
110 SAC
96 POR
108 OKC
142 LAL
125 MIN

Top 100 : Les meilleurs joueurs NBA (40-31)

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

BasketSession a classé les 100 meilleurs joueurs NBA pour la saison 2020 ! Première tranche aujourd'hui, de la 40ème à la 31ème place.

Retrouvez les autres parties de notre top 100 !

40. Jamal Murray

Denver Nuggets

Stats 2018-2019 : 18,2 points, 4,2 rebonds, 4,8 passes

De nombreux fans attendant l’explosion de Jamal Murray cette saison. Si nous apprécions le Canadien, qui n’a pas fini de progresser, nous avons tout de même du mal à lui imaginer un futur de multiple All-Star. C’est une gâchette et un joueur majeur d’une équipe ambitieuse. Et il est encore jeune donc il aura probablement des chances de participer à quelques All-Star Games. Mais peut-être pas une superstar NBA. Ceci étant dit, il a déjà des qualités très intéressantes notamment au scoring.

Pourquoi il est devant Trae Young ? C’est l’expérience en playoffs qui a primé au moment de faire le classement. Murray vient de les découvrir et il a été plutôt bon – avec des hauts et des bas – ce qui devrait l’aider à franchir rapidement un cap.

39. Tobias Harris

Philadelphia Sixers

Stats 2018-2019 : 20 points, 7,9 rebonds, 2,8 passes

Le joueur de complément par excellence pour une franchise qui voit grand, très grand. Poste trois ou quatre (enfin plutôt quatre), Tobias Harris est capable de mettre dedans de loin, de près, de prendre des rebonds et de défendre. On l’a déjà vu à son aise en première option mais il lui manque peut-être un peu d’explosivité et surtout de l’aisance en dribble pour vraiment s’affirmer comme le franchise player d’une équipe susceptible d’aller au-delà du premier tour des playoffs. C’est pour ça qu’il est idéal dans la peau d’une troisième option à Philly.

Pourquoi il est devant Jamal Murray ? Les deux joueurs n’ont pas le même profil ce qui les rend difficile à comparer mais s’il fallait par exemple choisir une deuxième option derrière n’importe quelle superstar, nous opterions sans doute pour Tobias Harris. Même constat s’il fallait choisir un joueur pour viser le titre en 2020.

38. Khris Middleton

Milwaukee Bucks

Stats 2018-2019 : 18,3 points, 6 rebonds, 4,3 passes

Le deuxième homme à tout faire des Milwaukee Bucks après Giannis Antetokounmpo. L’autre All-Star de la franchise. Mais aussi le joueur qui a le ballon dans les mains lors des moments les plus chauds d’une rencontre. Tant que le Grec n’aura pas développé complètement son tir extérieur, Middleton risque de devoir prendre les possessions les plus importantes à son compte. C’est d’ailleurs l’une des limites de l’équipe du Wisconsin. Khris Middleton a longtemps été un basketteur sous-coté. On n’ira pas jusqu’à dire que ça s’est inversé depuis mais attention à ne pas le voir plus fort qu’il ne l’est réellement, même si ça reste un « all around player » très précieux.

Pourquoi il est devant Tobias Harris ? Plus fluide balle en main. Un meilleur créateur aussi. Et peut-être même plus de polyvalence défensive.

37. Andre Drummond

Detroit Pistons

Stats 2018-2019 : 17,3 points, 15,6 rebonds, 1,4 passe

Hier, une possession défensive peu flatteuse d’Andre Drummond a fait le tour de la toile. On y voit un joueur peu impliqué, lent, à la ramasse. Alors c’est injuste de résumer un joueur à une action. Il y en a d’autres où le pivot des Detroit Pistons se bat et s’arrache. Toujours est-il que ce que l’on veut souligner, c’est le fait que les statistiques peuvent être trompeuses avec « Dre ». Les chiffres sont hallucinants, dignes d’une superstar. Mais ils ne représentent pas l’impact réel du bonhomme sur le jeu. Parfois, il y a du volume sans que ça pèse nécessairement en faveur de son équipe. Et après fait comprendre qu’il voulait signer un deal bien juteux en juillet 2020, Drummond a l’air déterminé à faire gonfler ses moyennes personnelles.

Pourquoi il est devant Khris Middleton ? La force des nombres…

36. Jrue Holiday

New Orleans Pelicans

Stats 2018-2019 : 21,2 points, 5 rebonds, 7,7 passes

Jrue Holiday mériterait de jouer pour une franchise plus ambitieuse pour que l’on se rende compte s’il est réellement de la trempe des trente, trente-cinq meilleurs joueurs de la NBA. C’est un meneur capable de jouer avec ou sans le ballon. Un rebondeur solide sur sa position et un playmaker de qualité. Surtout, c’est un vrai « two way player ». Sa défense sur Damian Lillard lors des playoffs 2018 reste encore dans les mémoires.

Pourquoi il est aussi devant Khris Middleton ? Là ça devient bizarrement encore plus dur à justifier. En fait, on a le sentiment que Jrue Holiday collerait encore plus que Middleton avec Giannis Antetokounmpo. Mais c’est peut-être surtout une façon de penser que Jrue Holiday est plus fort qu’Eric Bledsoe, ce qui donne nettement moins matière à débat.

35. Victor Oladipo

Indiana Pacers

Stats 2018-2019 : 18,8 points, 5,6 rebonds, 5,2 passes

Il y a deux ans, Victor Oladipo aurait sans doute été dix rangs plus haut… mais l’arrière All-Star des Indiana Pacers s’est blessé et il n’a toujours pas effectué son retour à la compétition. Qui sait à quel niveau il reviendra. Nous avons essayé d’anticiper, même si la manœuvre n’est pas facile. On imagine donc un joueur un peu moins explosif ballon en main et en recherche de rythme. Mais il ne pourra que monter en puissance dans les semaines qui suivront sa reprise.

Pourquoi il est devant Jrue Holiday ? Une fois revenu à un niveau proche du sien, Oladipo reste un slasheur plus percutant. Il a plus de « star power » que le meneur des New Orleans Pelicans.

34. Kristaps Porzingis

Dallas Mavericks

Stats 2018-2019 : saison blanche.

Un géant de 2,21 m qui tire de loin, court d’un bout à l’autre du terrain, met des blocks et domine ses adversaires au poste, ça ne court pas les rues. C’est ce qui a valu à Kristaps Porzingis le surnom de « licorne. » Mais c’était il y a… trois ans. Depuis, le Letton n’a pas arrêté de se blesser dont une déchirure des ligaments croisés du genou. Il n’est plus le même joueur et c’est logique. Il est moins explosif notamment. Même si ses débuts avec les Dallas Mavericks sont tout de même prometteurs.

Pourquoi il est devant Victor Oladipo ? Il a un peu d’avance parce qu’il vient de reprendre. Et dans un cadre idéal où les deux seraient en bonne santé, Porzingis est un joueur unique –ou presque.

33. DeMar DeRozan

San Antonio Spurs

Stats 2018-2019 : 21,2 points, 6 rebonds, 6,2 passes

DeMar DeRozan a soudainement pris du volume au contact de Gregg Popovich. Surprenant ? Non. Mais le profil « à l’ancienne » de l’arrière pose de vraies limites aujourd’hui. Il n’est toujours pas à l’aise au-delà de la ligne à trois-points. C’est un playmaker intéressant mais il est difficile d’établir un système autour de lui. Il est suffisamment fort pour intégrer le top-35 de notre top 100 mais ses plus belles années sont peut-être derrière lui maintenant.

Pourquoi il est devant Victor Oladipo ? A l’instant T, l’état de santé de DeRozan a penché en sa faveur.

32. Devin Booker

Phoenix Suns

Stats 2018-2019 : 26,6 points, 4,1 rebonds, 6,6 passes

Est-ce que nous sommes influencés par la « hype » du début de saison des Phoenix Suns ? Bien évidemment ! L’échantillon est très faible donc assez piège mais les premières semaines de cet exercice 2019-2020 laissent penser que Devin Booker a franchi un cap. Il a globalement les mêmes statistiques que l’an dernier – autour des 25 points par match – mais son équipe gagne plus souvent. Sans doute parce qu’il a de meilleurs coéquipiers. Mais nous avons le sentiment que Booker n’est plus seulement un joueur qui cumule les chiffres. Il a pris de la bouteille depuis son arrivée dans la ligue. Et à 23 ans, il n’est plus seulement un scoreur mais aussi un basketteur qui comprend comment gagner des matches.

Pourquoi il est devant DeMar DeRozan ? Soyons honnêtes, il était derrière la star des San Antonio Spurs avant le coup d’envoi de la saison. Mais les deux joueurs suivent désormais des trajectoires opposées. L’un est en pleine ascension, l’autre est cité parmi les rumeurs de transferts.

31. Kyle Lowry

Toronto Raptors

Stats 2018-2019 : 14,2 points, 4,7 rebonds, 8,2 passes

Après avoir été raillé et critiqué, Kyle Lowry est un champion NBA ! Ses performances en playoffs – ou plutôt ses contre-performances – ont souvent été pointées du doigt mais le meneur All-Star a largement contribué à la campagne victorieuse des Toronto Raptors en juin dernier. Cette bague, il l’a mérité ! Ce long run en playoffs a pu montrer à quel point Lowry peut être important pour une équipe. Même s’il n’avait évidemment pas le même impact que Kawhi Leonard, sans qui lui ou les Raptors ne seraient jamais aussi loin.

Pourquoi il est devant Devin Booker ? Plus de vécu en NBA. Il sait comment faire pencher un match en la faveur de son compte quand ça compte vraiment. Et ça peut paraître fou de dire ça de Kyle Lowry. Mais en réalité ça ne l’est pas tellement.