107 CHA
122 ATL
110 MIA
105 CHI
110 PHI
104 TOR
119 WAS
135 LAC
106 DAL
110 SAC
96 POR
108 OKC
142 LAL
125 MIN

Trae Young, l’autre monstre de précocité

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Trae Young est un peu éclipsé par son camarade de promo Luka Doncic. Néanmoins, le meneur des Atlanta Hawks est lui aussi un phénomène.

Tout au long de leur carrière, Luka Doncic et Trae Young seront comparés. A chaque énorme performance de l'un, la réponse de l'autre sera attendue. C'est injuste. Particulièrement pour le meneur des Atlanta Hawks. Le niveau présenté par Doncic depuis le début de la saison le met sur des bases historiques et Dallas semble très bien parti pour retrouver les playoffs. Devoir tenir une cadence raisonnable face à un talent de ceux que l'on nomme "générationnels", c'est un défi quasiment impossible.

Trae Young fait pourtant absolument tout pour se montrer digne du risque incroyable pris par les Hawks en juin 2018. La franchise de Georgie avait trade down pour le drafter, laissant le prodige slovène s'envoler pour Dallas avec, semblait-il, le même degré d'inconscience que les Phoenix Suns et les Sacramento Kings. Parallèlement au nouveau tour de magie de Doncic face à Phoenix, Young s'est à nouveau décarcassé pour réussir un tour de force : 49 points, 6 passes à 16/28 dont 8/15 à 3 points. Le tout avec un paquet de jump shots en sortie de dribble et d'exploits à la finition pour égaler son record en carrière. Un one-man show vain, puisque les Hawks se sont inclinés en prolongation face aux Pacers.

Doncic n'est pas le seul sophomore en avance

Atlanta est à la peine dans ce début de saison (15 défaites en 19 matches) après avoir laissé entrevoir de belles promesses lors de la saison rookie de leur meneur. Trae Young montre néanmoins match après match qu'il aura sans doute lui aussi voix au chapitre sur l'échiquier de la NBA dans les années à venir. Sur le plan de la précocité statistique, déjà, Trae Young a des arguments. Doncic vient certes de boucler le mois de novembre en triple-double de moyenne (seuls Oscar Robertson et Russell Westbrook peuvent en dire autant), mais l'ancien universitaire d'Oklahoma a du répondant. Le meneur des Hawks est devenu le deuxième joueur de l'histoire à atteindre les 2 000 points et 800 passes sur ses 100 premiers matches en NBA. L'autre ? Oscar Robertson. Comme Luka Doncic, Trae Young est dans le top 6 des meilleurs scoreurs cette saison, mais aussi dans celui des meilleurs passeurs. Il shoote également à 44.6% malgré un volume important (20 tirs par match). Une fiabilité dont on ne parle pas assez et qui ne pourra aller qu'en s'améliorant au fil des ans.

Qu'importe le classement de son équipe, pénalisée notamment par la suspension pour 25 matches de John Collins, Young affiche le leadership technique que l'on attend d'une future star. Les obstacles sont pour le moment trop nombreux pour que l'influence du numéro 11 d'Atlanta transforme positivement le bilan de sa formation. L'avenir n'en est pas moins intéressant pour le groupe de Lloyd Pierce. Trae Young a tout juste 21 ans et l'équipe sera renforcée et modelée autour de lui et de son style "so 2020" dans les années à venir. Au fil des ans, peut-être parviendra-t-il alors à faire oublier au plus grand nombre quel joueur Atlanta aurait pu acclamer à sa place...

Les stats de Trae Young en 2019-2020

SeasonTeamGMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPts
2019-20ATL1834:399.220.744.63.38.837.76.27.384.70.53.84.38.45.01.50.127.9