Tyler Herro, l’arme secrète du Heat

Tyler Herro n'est pas le rookie avec la plus grosse hype à quelques jours de la reprise de la saison NBA. Pourtant, le Heat tient peut-être un sacré joueur.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié

A Miami, les espoirs reposent logiquement sur Jimmy Butler et Erik Spoelstra, les deux membres qui connaissent le mieux l'exigence du très haut niveau. Autour d'eux, on retrouve un collectif sans génie mais discipliné et capable de défendre théoriquement le plomb pour accrocher l'un des tickets pour les playoffs. Attention tout de même : une petite pépite offensive se cache dans le roster coaché par "Spo". Tyler Herro est un lottery-pick (13e choix lors de la dernière Draft) dans une cuvée où tout le monde n'aura d'abord d'yeux que pour Zion Williamson. Mais l'arrière sorti de Kentucky a toutes les armes pour être une révélation et l'un des meilleurs rookies de l'année.

Les opportunités, Herro les aura. Durant la Summer League, Miami lui a fait confiance et il a logiquement été le joueur le plus en vue avec quelques cartons au scoring et un cocktail de maturité et d'insouciance qui a beaucoup plu à Pat Riley. Lors du training camp, le joueur de 19 ans a souvent été cité comme un exemple d'implication et de professionnalisme par les membres du staff floridien.

"Tyler a beaucoup de qualités que l'on retrouve dans notre équipe et que l'on respecte et apprécie. J'ai vu un jeune homme bosseur. Il sait qu'il va devoir mériter sa place et il agit comme il se doit. Il aura des opportunités et vite", a expliqué Spoesltra au Miami Herald.

Et le voilà qui commence déjà à rayonner en pré-saison, alors que le Heat vient de disputer son premier match contre San Antonio. En 24 minutes et en sortie de banc, Tyler Herro a planté 18 points à 7/13 avec deux paniers extérieurs (l'une de ses meilleures armes), tout en montrant ses talents de playmaker (3 passes) et son activité importante dans d'autres domaines (3 rebonds, une interception et un contre). Il y a une forme de virtuosité dans la manière dont le jeune guard opère sur le parquet. Sa capacité à déclencher des tirs et à trouver des positions par lui-même est intéressante. Son adresse, assez impressionnante pour un joueur si expérimenté, également.

Il semblerait bien qu'on soit amenés à voir le rookie très souvent en action et impliqué. Pour l'heure, le poste deux revient à Dion Waiters, mais on sait malheureusement que l'ancien joueur des Cavs est du genre irrégulier et peut très bien baisser rapidement en régime. Avec Goran Dragic et Justise Winslow comme meneurs principaux, Herro aura fréquemment l'occasion de venir mettre le boxon en sortie de banc pour les épauler. Spoelstra lui demandera de scorer et d'impacter sur les séquences offensives, comme tout 6e homme qui se respecte.

Une preuve que le Heat croit en lui ? Durant l'été, au plus fort des rumeurs qui envoyaient Russell Westbrook à Miami, le Herald annonçait que Pat Riley avait refusé d'inclure Tyler Herro dans les négociations autour de ce trade. Le vieux sage n'est pas fou et a compris que son rookie avait ce qu'il faut en magasin pour être un élément-clé de l'avenir de la franchise.

 

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest